Réalisation d’une préparation injectable de bactériophages : identification des points critiques associés

L. Delnoy, D. Lannoy, B. Palas, M. Roche, C. Berneron, M. Titecat, P. Odou
CHU de Lille, France

Objectif
Le service de traumatologie a sollicité la Pharmacie à Usage Intérieur afin de préparer des injections intra articulaires de bactériophages dirigés contre une souche de P. aeruginosa, en usage compassionnel, sous approbation de l’ANSM. L’objectif de ce travail est de présenter les points critiques de la préparation puis d’analyser les tests menés.

Méthodes
Le circuit a été défini selon des éléments de faisabilité (bibliographie et retours d’expérience).
La préparation aseptique a été réalisée sous Poste de Sécurité Microbiologique (PSM) de type II dans une Zone à Atmosphère Contrôlée (ZAC) (classe B). Avant conditionnement en seringue, une filtration stérilisante via un filtre 0,22 µm en Poly ether sulfone a été réalisée. La seringue a été placée en double emballage aseptique (étiquetage emballage extérieur) pour maintenir l’asepsie à l’administration au bloc opératoire. Pour réduire la dissémination des phages, la préparation était réalisée après toutes celles de la semaine et suivie d’un double nettoyage du PSM par détergent désinfectant, puis du bio-nettoyage hebdomadaire de la ZAC, associé à l’aérosolisation de peroxyde d’hydrogène.
Suite à une analyse (diagrammes des 5M) identifiant les points critiques pour la préparation, l’environnement et le manipulateur, les tests suivants ont été menés :
1) Essai de stérilité sur la préparation finie et prélèvements environnementaux sur gélose (contact et sédimentation) sous le PSM.
2) Essai des endotoxines réalisé sur un échantillon de préparation finie selon la méthode des monographies 2.6.14 et 5.1.10 de la Pharmacopée Européenne. La Concentration Limite en Endotoxines est de 0,034 EU/mL.
3) Objectivation de la contamination résiduelle par des prélèvements spécifiques par écouvillonnage post préparation et détection indirecte au centre de biologie.

Résultats
Ont été soulevés 17 points critiques (conservation des phages, méthode de décontamination..) pouvant mener à une préparation non conforme, une contamination résiduelle du PSM et/ou ZAC ou encore du manipulateur.
Les géloses et les essais de stérilité n’ont pas retrouvé d’UFC.
Les flacons de bactériophages (matière première) ont été livrés avec un certificat d’analyse, précisant un titre d’endotoxines <0,03 EU/mL. Les dosages des préparations étaient de 0,016 et 0,010 EU/mL.
Les bactériophages ne sont pas des agents pathogènes de classe 2 (art. R. 4421-2 Code du Travail), mais les déchets ont été traités via la filière DASRI infectieux. Une réunion avec le personnel pharmaceutique a permis de présenter la préparation et ses risques. Concernant la contamination résiduelle, aucune plage de lyse n’a été détectée à partir des écouvillons de contrôle.

Discussion/Conclusion
Les points critiques de la préparation ont été identifiés. Une analyse de risque (type AMDEC) ou la quantification du titre de phages seront menées pour optimiser la réalisation de cette préparation.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles
Réalisation : studiomaiis.net - développeur web freelance