Faisabilité et validation d’une méthode d’analyse pour le dosage des cations dans des mélanges binaires de nutrition parentérale (NP) par électrophorèse capillaire : une amélioration de la sécurisation du circuit à l’étape de contrôle

T. Pillot, M. Dumas, D. Reitter, N. Chouaou, P. Aouizerate, R. Tang, C. Cuvelier, S. Coulon Grand hôpital de l’Est francilien, Jossigny, France

Introduction
Les mélanges binaires produits au sein de notre pharmacie (1658 en 2021) sont contrôlés au niveau des cations par méthode enzymatique au laboratoire de biochimie de l’hôpital. Des problématiques liées à cette technique d’analyse ont été identifiées : limite de détection du sodium (Na+) à 20mM et contrôle qualité bas à 80mM alors qu’une majorité des mélanges binaires produits ont une concentration Na+ théorique entre 15 et 40mM. De plus une interaction supposée entre le calcium (Ca2+) et le magnésium (Mg2+) entraine une surestimation de la concentration en Mg2+ en présence de fortes concentrations en Ca2+ (Chouaou et al. GERPAC 2020). Dans l’objectif d’avoir une méthode adaptée aux problématiques propre à la NP, notre pharmacie a fait l’acquisition d’une électrophorèse capillaire (Wynsep®) que nous souhaitons qualifier pour le dosage des cations.

Objectif
Etudier la faisabilité et réaliser la validation d’une méthode de dosage des cations (Na+, K+, Ca2+ et Mg2+) dans des mélanges binaires de nutrition parentérale par électrophorèse capillaire selon les critères ICH Q2 (R1).
Matériel et méthode :
Critères de performances sélectionnés : linéarité, répétabilité, fidélité intermédiaire, justesse, limite de quantification inférieur et effet matrice. La linéarité a été évaluée à partir de cinq concentrations choisies par ion et dosées trois jours de suite. Pour étudier la répétabilité et la fidélité intermédiaire, trois concentrations ont été choisies et leurs dosages ont été répétés à six reprises. Un tableur Excel® a été utilisé pour recueillir et faciliter l’analyse des résultats.

Résultats
Pour chaque ion, la réponse est linéaire sur l’intervalle étudié (Na+[50-300µM], K+[20-200µM], Ca2+[10-100µM], Mg2+[5-50µM]) avec un R²>0,99. Concernant la répétabilité et la fidélité intermédiaire de la méthode, tous les coefficients de variation (CV) sont <5%. La méthode semble également juste avec tous les biais<5%. Les limites de quantification inférieur sont les suivantes : 10µM pour Na+ et K+ ; 5µM pour Ca2+ et Mg2+. Enfin, nous n’avons pas mis en évidence d’effet matrice après comparaison des résultats d’un échantillon de NP100 (mélange binaire) et d’un échantillon témoin de mêmes concentrations en cations dont la matrice est de l’eau stérile.

Discussion/conclusion
Ces résultats nous ont permis de valider la méthode de dosage. En parallèle une comparaison entre la technique enzymatique du laboratoire de biochimie et la méthode développée sur des échantillons appariés devra être réalisée. Le temps d’analyse d’un échantillon étant comparable entre les deux techniques, elle nous permettra de nous affranchir des problèmes rencontrés avec la technique enzymatique. Ainsi cette technique adaptée à la problématique propre de la NP nous permet de mieux sécuriser notre circuit à l’étape de contrôle.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles
Réalisation : studiomaiis.net - développeur web freelance