Analyse rétrospective des écarts entre 3971 prescriptions de mélanges pour nutrition parentérale pédiatrique et 2 compositions de poches commerciales

M. Royer, A. Léké, F. Marçon
CHU d’Amiens, France

Contexte
La fabrication des poches de nutrition parentérale est une opération à risque qui nécessite de s’assurer qu’aucune alternative commerciale satisfaisante n’est disponible avant d’être entreprise. L’objectif de ces travaux et de vérifier si les mélanges fabriqués dans notre hôpital étaient différents des mélanges commerciaux référencés et si oui, sur quels nutriments portaient les différences.

Méthodologie
Nous avons recueilli l’ensemble des prescriptions de mélange à la carte pour la réanimation nouveau-née (RNN) et de soins intensifs (SI) en 2021. Nous avons mesuré l’écart entre le mélange prescrit et les poches commerciales Pediaven® nouveau-né 1 (PNN1) et 2 (PNN2) en calculant une distance euclidienne (Eq. 1) pour l’ensemble des nutriments « i », entre les concentrations prescrites " " et les concentrations dans les mélanges commerciaux " ".

Nous avons ensuite observé les écarts individuels entre nutriments.

Résultats
Sur 2021, nous avons fabriqué 2495 mélanges pour la RNN et 1476 poches pour les SI, pour respectivement 335 et 197 patients.
Les distances euclidiennes médianes (espaces interquartiles) étaient respectivement de 297 (188 –395) mmol/L et de 283 (174 – 383) mmol/L pour la RNN et les poches PNN1 et PNN2, et de 155 (103 – 230) mmol/L et de 141 (85,9 – 213) mmol/L pour les SI et les poches PNN1 et PNN2.
Ces distances élevées étaient essentiellement dues à un défaut d’acides aminés, et de sodium dans la poche PNN1 et PNN2 par rapport aux prescriptions. Secondairement, elles étaient impactées par un défaut de phosphore, et pour la RNN par un défaut de glucose.

Discussion
Le calcul de la distance euclidienne nous permet de mesurer un écart entre les poches PNN1 ou PNN2, et les prescriptions réalisées. Elle présente cependant l’inconvénient d’accorder le même poids à tous les nutriments. La possibilité de pondérer l’impact des nutriments sur la distance euclidienne en fonction de l’importance clinique des variations observées pourrait être explorée pour pallier ce défaut. Cet outil peut également nous servir pour mesurer l’écart observé avec d’autres produits commerciaux.
Nous avons observé un défaut d’acides aminés et de phosphore dans les poches PNN1 et PNN2 qui peut s’expliquer par le fait que ces mélanges sont basés sur les anciennes recommandations contrairement aux prescriptions aidées informatiquement [1]. De même la fabrication de poche à la carte permet de concentrer les nutriments pour répondre aux contraintes d’apports hydriques chez le nouveau-né ce qui peut expliquer les écarts observés pour le glucose.

[1] MIHATSCH, W. A. et al. (2018). Espghan/espen/espr/cspen Guidelines on Pediatric Parenteral Nutrition. Clinical Nutrition, 37(6), 2303-2305.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles
Réalisation : studiomaiis.net - développeur web freelance