177Lu-ITG-PSMA-1 : Développement d’une production entièrement automatisée en milieu hospitalier

J. Delage, J. Costes, K. Casagrande, T. Baumgartner, J. Caputo, J. De Figueiredo, O. Fabre, P. Houlmann, F. Sadeghipour
HU de Lausanne, Suisse

Introduction
Le 177Lu-ITG-PSMA-1 est un agent thérapeutique radioactif émettant des particules bêta, indiqué pour le traitement du cancer de la prostate progressif, métastatique et résistant à la castration (CRPCa) chez les hommes adultes dont la maladie exprime l’antigène membranaire prostatique spécifique (PSMA). Ce radiopharmaceutique se caractérise par une sélectivité et une spécificité élevées vis-à-vis du PSMA, qui est surexprimé chez les patients atteints de CRPCa.
Le 177Lu-ITG-PSMA-1 est produit via une réaction de complexation du radiométal 177Lu (sans entraineur) avec le peptide ITG-PSMA-1. Le but de notre travail était de développer et d’automatiser cette synthèse afin de produire ce nouveau radiotraceur dans notre hôpital.

Matériel and méthode
Nous avons développé un procédé entièrement automatisé sur le synthétiseur MiniAio de Trasis. La réaction de complexation entre 115 µg d’ITG-PSMA-1 et 4,0 à 8,0 GBq de 177Lu, a été réalisée en tampon acétate à pH 4-5 et avec un chauffage de 90°C pendant 25 min. À la fin de l’incubation, le radiopharmaceutique a été élué à travers un filtre stérile dans le flacon final. Enfin, un volume déterminé de NaCl 0,9% a été ajouté au flacon final de produit pour diluer la solution.
Concernant le contrôle de qualité, la pureté radiochimique (PRC) du 177Lu-ITG-PSMA-1 a été déterminée par radio-HPLC et calculée par l’équation suivante : PCR (%) = 100 - (177LuCl3 (%) + autres impuretés (%)). La stabilité radiochimique a été démontrée en mesurant la PRC jusqu’à 24 h après la production. L’HPLC-UV a été employée pour confirmer l’identité du 177Lu-ITG-PSMA-1 en utilisant un standard non-radioactif et pour déterminer la quantité d’ITG-PSMA-1 injectée au patient. La concentration d’ascorbate dans le produit pharmaceutique, qui doit être ≥ 7 mg/mL, a été mesurée par une méthode semi quantitative. En raison de la longue demi-vie du 177Lu, les tests de stérilité ont été réalisés avec un marquage simulé. Les tests de stérilité et de détermination du taux d’endotoxine ont été réalisés conformément à la norme Ph. Eur. Un test automatisé d’intégrité du filtre a été effectué sur le filtre stérile final.

Résultats
Les trois lots de validation du 177Lu- ITG-PSMA-1 ont été synthétisés avec une activité de 7,75 ± 0,31 GBq. Le volume final était de 18 mL à 20 mL. Le PRC était de 96,9 ± 0,25 %. L’impureté 177LuCl3 a été quantifiée et les résultats obtenus étaient respectivement de 0,4, 0,2 et 0,3 %. Sur la base des données de stabilité, une durée de conservation de 6 h a été définie. La concentration d’ascorbate était conforme à la spécification. La comparaison du temps de rétention entre le standard et le 177Lu-ITG-PSMA-1 était inférieure à 30 s. La quantité maximale d’ITG-PSMA-1 injectée, incluant le complexe métallique inactif, était inférieure à 6 µg/mL. Le test du point de bulle était supérieur à 3 bars pour chaque lot. Les produits finaux étaient stériles et exempts d’endotoxine.

Discussion
La production automatisée de 177Lu- ITG-PSMA-1 a été mise en place avec succès dans notre hôpital. La reproductibilité, le coût et la disponibilité de cette production réalisée en interne permettent d’augmenter l’accès des patients atteints de CRPa à ce radiopharmaceutique thérapeutique innovant au sein de notre institution.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles
Réalisation : studiomaiis.net - développeur web freelance