Étude des volumes sanguins : développement et application d’un test de remplissage aseptique optimisé

M. Stainmesse1,2, F. Debordeaux1, J. Vialard-Miguel1, L. Bordenave3, S. Crauste-Manciet2,4, V. Pottier1
1. Radiopharmacy department – Bordeaux University Hospital – France
2. Pharmaceutical technology department – Bordeaux University Hospital – France
3. Nuclear medicine department – Bordeaux University Hospital – France
4. ARNA ChemBioPharm U1212 INSERM - UMR 5320 CNRS – Bordeaux University – France

Introduction
En médecine nucléaire, l’étude des volumes sanguins s’appuie sur un marquage cellulaire radioisotopique. En effet, une préparation d’hématies autologues radiomarquées au technétium-99m (99mTc-GR) est réalisée pour déterminer le volume globulaire. Elle s’accompagne d’une préparation de sérum albumine radiomarquée à l’iode-125 (125I-SA) qui permet la détermination du volume plasmatique.
La préparation de 99mTc-GR est un procédé aseptique complexe, multi-étape, réalisé en système ouvert. Il y a donc un niveau de risque élevé de contamination microbiologique.
L’objectif de ce travail est de s’assurer de l’asepsie de notre procédé grâce à un test de remplissage aseptique (TRA) optimisé.

Méthode
2 TRA ont été développés : un pour simuler le fractionnement de la 125I-SA en 3 doses (29 étapes, 4 échantillons), et un pour simuler la préparation de 99mTc-GR et la mise en seringue de la 125I-SA (129 étapes, 18 échantillons).
Le milieu de culture utilisé était du bouillon trypticase soja (TSB). De la fluorescéine a été ajoutée pour simuler les médicaments radiopharmaceutiques. Les septa de tous les flacons utilisés ont été intentionnellement contaminés avec une solution de Staphylococcus epidermidis.
En s’appuyant sur le chapitre 2.6.1 de la Pharmacopée Européenne, la méthode des TRA a été testée avec 5 souches microbiologiques en effectuant un test de fertilité sur le TSB et 3 tests d’applicabilité sur du TSB + fluorescéine.
Puis l’asepsie des procédés de préparation de 99mTc-GR et de 125I-SA a été testée. Chaque TRA a été réalisé 6 fois : 3 fois en respectant les règles de manipulation aseptique (TRA « propres ») et 3 fois en ne les respectant pas (TRA « sales »).

Résultats
La méthode des TRA a été validée puisqu’une croissance microbiologique a été observée dans les délais impartis lors des tests de fertilité et applicabilité.
L’asepsie des procédés de préparation de 99mTc-GR et de 125I-SA a également été validée puisque les échantillons issus des 3 TRA « propres » sont restés limpides alors qu’une turbidité a été observée pour ceux issus des 3 TRA « sales ».

Discussion-conclusion
Les TRA classiques ne sont pas adaptés à la pharmacotechnie hospitalière puisqu’en raison du faible nombre d’unités produites, ils présentent une trop faible sensibilité. Ils nécessitent alors d’être optimisés, en contaminant par exemple les septa des flacons utilisés avec une solution bactérienne. Ceci nous a permis d’améliorer significativement la sensibilité de nos TRA. Par ailleurs, l’utilisation de fluorescéine nous a permis de pouvoir observer d’éventuelles contaminations radioactives.
L’asepsie des procédés de préparation impliqués dans l’étude des volumes sanguins a donc été vérifiée.
Les TRA développés nous permettront d’effectuer l’habilitation initiale puis périodique de nos opérateurs.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles