Validation du contrôle gravimétrique in-process des préparations antinéoplasiques par analyse du profil d’exactitude et calcul de l’erreur totale

A. Bonavita1, H. Doillet1, C. Jaskowiec1, B. Palas1, S. Poullain1
1 Pharmacie, Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, 40 avenue de Verdun, 94000 Créteil, France

Introduction
Le contrôle gravimétrique in-process est la méthode retenue pour le double contrôle de nos préparations au sein de notre unité de reconstitution des chimiothérapies.

Objectif
Qualification de la méthode d’analyse et détermination du taux de préparations que nous serons en mesure de contrôler avec une marge d’erreur de 10 % ou de 5 % selon le volume prélevé.

Méthodes
Les tests ont été réalisés dans l’isolateur avec une balance Secura® Sartorius de précision 0,1 mg avec une fonction de calibrage automatique permettant de s’affranchir des variations de pesées dues au flux d’air dans l’enceinte. L’erreur totale a été calculée à partir du biais (justesse) et du coefficient de variation (fidélité). Pour chaque type de seringue (1, 3, 5, 10, 20 et 50 mL), 5 volumes différents ont été prélevés 3 fois et sur 2 jours différents. Deux types de solvants de densité significativement différentes ont été utilisés (eau pour préparation injectable (Eau PPI, densité = 1,000) et Glucose 50 % (G50 %, densité =1,188)). Les profils d’exactitude se rapportant à chacun des prélèvements ont aussi été calculés à partir de ces données. L’écart maximal toléré par rapport au volume prélevé théorique a été fixé à 10 % puis 5 %. Un état des lieux sur la présence de code datamatrix et la masse volumique des produits utilisés en routine a aussi été réalisé.

Résultats
L’erreur totale calculée est comprise entre 2.04 % et 3.64 % pour les séries avec le G50 %(volumes prélevés de 0.1 mL et 0.15 mL dans les seringues de 1 mL, 1mL et 1.4 mL dans 3 mL exclus) et entre -2.56 % et 4.11 % pour les séries avec l’eau PPI (volumes de 0.1 mL, 0.15 mL et 0.5 mL dans une seringue de 1 mL et 1 mL dans 3 mL exclus). Les profils d’exactitude montrent que la méthode sera utilisable avec une incertitude de 10 % pour des volumes prélevés respectivement de 0.5 à 60 mL et 3 à 60 mL pour des produits de densité assimilables à l’eau PPI et au G50 %. Pour ces 2 solvants l’incertitude peut être abaissée à 5 % à partir d’un volume prélevé de 17,5 mL. Sur les 50 références utilisées en routine nous sommes parvenus à récupérer les masses volumiques de 45 produits. Un code datamatrix est présent sur 35 emballages secondaires (70 %) et 28 flacons (56 %) mais seulement 11 (22%) sont exploitables (code CIP 13, numéro de lot, date de péremption). Aucune poche de solvant utilisée ne comportait de code datamatrix.

Discussion – Conclusion
L’erreur totale de nos prélèvements et les profils d’exactitude indiquent que la méthode d’analyse est fiable et exacte avec une incertitude de 10 % pour 93 % de nos préparations hors essais cliniques. Cette incertitude peut être réduite à 5 % pour 64 % d’entre elles ce qui est plus communément admis en pratique clinique. Seuls les volumes inférieurs à 3 mL resteront contrôlés visuellement. A cette analyse quantitative sera associée une analyse qualitative des flacons et poches de solvants via un code datamatrix dont la faisabilité dans le temps devra être évaluée.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles