Validation d’une méthode ultra-rapide de contrôle microbiologique de préparations hospitalières (PH) par cytométrie à balayage (CB)

C. de Bastiani1, C. Margain1, E. Clerc2, P. Neves2, V. Lebreton1, C. Pivot1, F. Pirot1 1 Groupement Hospitalier Centre - Hôpital Edouard Herriot - Service Pharmacie
Unité Préparation et Contrôle du Médicament - Lyon - France
2 bioMerieux® - Lyon - France

Contexte

Les PH destinées à être instillées ou injectées nécessitent des essais de stérilité définis dans la Pharmacopée européenne 8ème E. (2.6.1), soit par filtration sur membrane, soit par ensemencement direct et un temps d’incubation de 14 jours. Les contraintes de libération rapide pour les services cliniques et les dates limites d’utilisation courtes de certaines PH requièrent une méthode de stérilité rapide et sensible.

Objectif

L’objectif principal de cette étude est de réaliser une validation d’un essai de stérilité par CB après filtration sur membrane de la PH. L’objectif spécifique est de confirmer l’applicabilité de cet essai pour un contrôle microbiologique n’excédant pas 48 heures.

Matériel et méthodes

Le ChemScan®RDI (bioMerieux®) est une technologie de détection microbienne ultrasensible susceptible de confirmer la présence d’un micro-organisme vivant dans un échantillon liquide après filtration sur membrane (Ø : 50 mm, porosité 0,4µm) puis incorporation d’un fluorophore vital qui élicite une fluorescence bactérienne après balayage laser (ëcx : 488 nm). L’essai d’applicabilité a été mené sur 2 collyres antibiotiques et une solution injectable de bevacizumab (25 mg/ml), par filtration sur membrane (1 mL) suivie d’une contamination contrôlée (50 UFC) par S. aureus, B. subtilis, P. aeruginosa, C. sporogenes, C. albicans et A. brasilien, puis l’incorporation du fluorophore. La détection et le dénombrement microbiens sur membrane sont réalisés automatiquement, puis confirmés visuellement par microscopie optique par l’opérateur.

Résultats et discussion

La détection quantitative des souches microbiologiques après 48h par CB montrait une viabilité cellulaire ( 50 UFC/membrane) similaire à celle dans l’inoculum ( 50 UFC/mL) confirmée par examen visuel. Cependant la filtrabilité de l’échantillon (e.g. bevacizumab) influent notablement sur l’essai d’applicabilité et nécessite une mise au point rigoureuse des conditions de réalisation du test.

Conclusion

A l’issu de cette étude, nous montrons que la CB est une technique potentiellement applicable aux contrôles rapides de stérilité des PH.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales