Vaccins à base d’ARN

Vaccins à base d’ARN

Fabrication industrielle

En dix ans, Moderna est passée du statut de société de recherche scientifique dans le domaine de l’ARN messager (ARNm) à celui d’entreprise disposant d’un portefeuille clinique diversifié de vaccins et de thérapeutiques à travers six modalités différentes, d’un vaste portefeuille de propriété intellectuelle dans des domaines tels que l’ARNm et la formulation de nanoparticules lipidiques, et d’une usine de fabrication intégrée permettant une production clinique et commerciale à grande échelle et à une vitesse sans précédent.
La plateforme ARNm de Moderna s’appuie sur des avancées continues dans la science fondamentale et appliquée de l’ARNm, la technologie d’administration et la fabrication. Ces avancées en matière de fabrication comprennent des sites de fabrication extensibles et flexibles, un processus de fabrication sans cellules, des usines non dédiées à un seul produit, des exigences de dépenses d’investissement plus faibles et une empreinte de fabrication plus faible que celle des vaccins traditionnels.

Lire la suite

Formulation et stabilité des vaccins ARNm : le point de vue du pharmacien

La pandémie de Covid-19 a jeté la lumière sur les vaccins ARNm. Cette technologie n’est pas nouvelle. En effet, des vaccins ARNm ont été proposés en 1993 (première démonstration d’activité immunologique contre le virus influenza (Martinon et al). Depuis lors de nombreux candidats vaccins ont été développés dans le domaine de l’oncologie (en particulier pour les mélanomes) ou des infections virales. Dans cette présentation nous décrirons la technologie utilisée dans la cadre des vaccins ARNm, c’est-à-dire la mise au point d’un ARNm spécifique et la nanoformulation qui permet de le délivrer en quantité suffisante aux cellules hôtes. En effet des nanocapsules lipidiques (NCL) ont été développées pour encapsuler des quantités suffisantes d’ARNm et pour cibler ces cellules. Les NCL ont été décrites depuis plus de 30 ans et ont été initialement proposées pour encapsuler des molécules anticancéreuses. Le système est efficace s’ il est stable que cela soit en stockage ou bien dans l’organisme après injection. Les données de stabilité que nous donne les fournisseurs sont bonnes quand la formulation est congelée (-20°C Moderna et -70°C pour Pfizer) dans le cas des vaccins contre la covid-19. Après décongélation la stabilité se compte en jours et en heures après dilution. Nous voulions développer une méthode pour savoir si ces données pouvaient être améliorées. Pour ce faire nous avons étudié la stabilité des vaccins après dilution (stabilité de l’ARNm et de son vecteur nanoparticulaire) par différentes méthodes complémentaires. Les données présentées ici sont préliminaires, notre but était de développer un ensemble de méthodes pour répondre à cette question importante. Ce travail pionnier peut être vu comme un exemple de méthodologie pour suivre la stabilité de complexes de biopolymeres nanoencapsulés et formant des vaccins ARNm. Nous discuterons les principaux points à prendre en compte dans le cadre de développement d’étude de stabilité des vaccins ARNm pendant cette présentation.

Lire la suite

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles