Un test de remplissage aseptique combiné à la fluorescéine comme outil de validation des bonnes pratiques pour les préparations radiopharmaceutiques

A-S. Chantry, C.F. d’Andon, A. Gouillet, Ph. Garrigue, B. Guillet Radiopharmacie AP-HM,
Hôpital Nord, Marseille

Les tests de remplissage aseptique (TRA) ont déjà démontré leur utilité dans le domaine de la radiopharmacie et font partie des recommandations en vigueur (current Good RadioPharmacy Practice guidelines, cGRPP). Cependant, aucun TRA répondant aux exigences des préparations radiopharmaceutiques en termes de volume manipulé, de matériel spécifique et de radioprotection, n’avait encore été mis au point. L’objectif de ce travail était de mettre au point un TRA combiné à la fluorescéine, afin de simuler toutes les étapes d’une préparation radiopharmaceutique depuis l’élution jusqu’au conditionnement en seringues. L’association de la fluorescéine à un TRA permet d’évaluer l’absence de contamination de la surface de travail consécutive aux manipulations de l’opérateur.

Une solution stérile de fluorescéine a été ajoutée à un bouillon trypticase soja dans des conditions strictes d’asepsie afin d’obtenir une concentration finale en fluorescéine de 10 mg/mL, simulant l’éluat de 99mTc. Afin de confirmer l’absence de contamination microbiologique avant utilisation de cette préparation, celle-ci est mise en incubation pendant 14 jours. Le protocole consiste en trois phases : un prélèvement de l’éluat, un procédé de préparation radiopharmaceutique en une étape, et un autre en deux étapes dans des conditions de routine sous atmosphère contrôlée (enceinte blindée classe A). De manière à valider ce protocole et montrer l’absence d’effet de la fluorescéine sur la croissance microbiologique, nous avons réalisé un contrôle positif. Aucune fluorescence n’a été détectée par lampe UV avant utilisation de la fluorescéine dans la hotte. Avant et à la fin de chaque préparation, la contamination par la fluorescéine est évaluée au niveau de la zone de travail grâce à une lampe UV ; des photographies ont été prises. Chaque unité préparée est incubée selon les instructions du fabricant et l’absence de turbidité est évaluée quotidiennement par contrôle visuel. Le critère de qualification de l’opérateur est défini par l’absence de contamination microbiologique au bout de 14 jours. En cas de contamination microbiologique, une identification du germe doit être réalisée. A ce jour, 20 TRA de ce type ont été réalisés. Aucune croissance microbiologique n’a été constatée. Des traces discrètes de fluorescéine ont été observées pour trois opérateurs sur la surface de travail. Cependant, comme aucun geste à risque n’a été noté, ces traces non significatives semblent plutôt dues à l’utilisation de systèmes ouverts dans les procédés de préparation, aucun dispositif de transfert en système clos (CSTD) adaptés à la pratique radiopharmaceutique n’étant commercialisé actuellement.

Un usage plus large de ce test de simulation est déjà prévu dans deux autres radiopharmacies. Toutefois, les tests réalisés ont mis en évidence des risques de contamination avec nos procédés actuels de préparation, malgré des pratiques de manipulations en accord avec les cGRPP. Suite à ces tests, nos protocoles de préparation ont été revus et optimisés afin de limiter cette contamination. Le besoin de CSTD doit être envisagé suite à la quantification de cette contamination et ce dans un souci de radioprotection. Nous prévoyons d’utiliser ce protocole dans le cadre de la formation initiale et périodique des opérateurs.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales