Un œil (numérique) nouveau sur la pharmacotechnie : retour sur un an d’intelligence artificielle pour la production de cytotoxiques

E. Girault, M. Laplace, B. Dalifard, B. Le Franc, M-A. Cadeac Service pharmacie, Groupe Hospitalier de la Rochelle-Ré-Aunis,
Rue du Docteur Schweitzer, 17000 La Rochelle, Paris

Depuis juin 2015, les 5 postes de fabrication (isolateurs et hotte) de notre unité de reconstitution de cytotoxiques sont équipés du premier œil numérique : Drugcam®. Ce système guide le préparateur dans son processus de fabrication en reconnaissant en temps réel les flacons et seringues.

L’objectif premier de ce travail est de déterminer l’impact de l’outil sur notre production de cytotoxiques et le second est d’analyser les erreurs arrêtées. Pour réaliser ce travail nous avons extrait les données d’une année de production avec Drugcam®. L’origine des erreurs arrêtées est analysée en visionnant les vidéos.

23 118 préparations sont réalisées avec Drugcam® en 1 an (100% de notre production à ce jour). Toutes les spécialités, solvants, diffuseurs et seringues (1 à 50ml) sont utilisés. La médiane de fabrication est de 270 secondes toutes préparations confondues (temps de vérification du plateau, pelage et purge compris). En moyenne, la préparation la plus rapide est le bolus de 5-Fluorouracile (90 secondes) et la plus longue la Bendamustine (668 secondes). La productivité la plus élevée est de 40 préparations par heure, dans la tranche horaire 11h30-12h30 avec 4 manipulateurs. 35 erreurs sont arrêtées par l’outil et corrigées en temps réel : 31 erreurs de doses [-91% ;+500%], 1 erreur de flacon, 1 erreur d’étiquette et 2 erreurs de volumes de solvant. Tous les préparateurs réalisent des erreurs, en majorité pendant les pics d’activité. Les erreurs se produisent lors des 15 premières préparations réalisées et l’origine des erreurs de doses est liée au reliquat pour plus d’un tiers des cas.

Toutes les préparations sont réalisées avec l’aide de cette intelligence artificielle qui améliore notre productivité, le niveau de sécurisation et permet de comprendre les erreurs arrêtées. Il sera prochainement employé dans les unités de soins pour sécuriser les préparations médicamenteuses injectables à haut risque.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles