Transfert d’une pompe péristaltique, sensible à l’acide peracétique : validation d’une méthode

Aurélie BENOIT (1), Guillaume BOUGUEON (1, 2), Hélène BOULESTREAU (3), Sylvie CRESTO (3), Aude BERRONEAU (1), Sylvie CRAUSTE-MANCIET (1, 2),
(1) Département de pharmacotechnie, hôpital universitaire Bordeaux (CHU de Bordeaux), France
(2) ARNA Laboratory-ChemBioPharm U1212 INSERM - UMR5320, CNRS – Université de Bordeaux,
France
(3) Département d’hygiène, hôpital universitaire Bordeaux (CHU de Bordeaux), France


La pompe péristaltique REPEATERTMest utilisée dans les unités de pharmacotechnie hospitalières pour la préparation de médicaments stériles. Selon le constructeur, des composants sont sensibles à l’action d’agents stérilisants comme l’acide peracétique utilisé dans nos isolateurs. Dans ce contexte, il est alors nécessaire d’adapter les pratiques afin de trouver un moyen de protéger la pompe, tout en maintenant la stérilité de l’enceinte de préparation.

Tout d’abord, ce travail visait à trouver une protection efficiente de la pompe. Ainsi, la pompe a été modélisée à l’aide de containers solides de déchets biomédicaux de volume similaire. Quatre bandelettes réactives à l’acide peracétique de sensibilité 950 ppm (ANIOS) ont été placées sur les modèles au même niveau que les points sensibles de la pompe (ventilation, connectiques). Les containers, emballés par un simple ou un double sac en polyéthylène fermé par un collier de serrage, ont ensuite subi des cycles de stérilisation à la vapeur (15 et 60 min, acide peracétique 5% peroxyde d’hydrogène 20%) dans le sas d’un isolateur (JCE Biotechnology). Les opérations ont été répétées 3 fois en présence de témoins positifs et négatifs.
Dans un second temps, l’efficacité de désinfection de la pompe à l’aide d’un détergent (éthyloxylate d’alcool, RTU Solution, Klercide) et d’un sporicide à l’ammonium quaternaire (ANIOS) a été étudiée. Onze prélèvements au niveau des points sensibles (clavier, ventilation, connectiques, aération, galets) ont été menés à l’aide de géloses TSA contact (Oxoid) et d’écouvillons (SRK) avant et après désinfection, puis incubés (48 heures à 37°C puis 5 jours à 25°C).

Les résultats lors des stérilisations par vapeur de 15 minutes ont démontré la perméabilité à l’acide peracétique des simples emballages (positivité des bandelettes : 16.6%) à l’inverse des doubles emballages (toutes les bandelettes étaient négatives). Ces résultats ont été confirmés lors de stérilisations de 60 minutes.
Dans des essais préliminaires, la réalisation de prélèvements par géloses TSA contact et par écouvillons a mis en évidence des zones à risque de désinfection insuffisante (ex : ventilation, connectiques) pour lesquelles le protocole de bionettoyage devait être accentué. Une fois ce protocole établi, l’absence de contamination de l’ensemble des prélèvements a démontré l’efficacité du bionettoyage de la pompe sous isolateur. Le test, renouvelé en conditions réelles après transfert de la pompe dans l’isolateur, a permis de confirmer les résultats.

En conclusion, cette étude a démontré la nécessité d’un double emballage en polyéthylène fermé afin de protéger la pompe à l’exposition de l’acide peracétique. Le bio-nettoyage adapté a démontré son efficacité, permettant de maintenir la stérilité de l’enceinte.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles