Suivi des contaminations chimiques de surface dans le laboratoire de contrôle des chimiothérapies

L. Lê1, E. Caudron1, H. Sadou Yaye2, D. Pradeau2, P. Prognon1, L. Havard1 1 Pharmacie, Hôpital Européen Georges Pompidou (AP-HP), France
2 Laboratoire de Développement Analytique, Agence Générale des Equipements et Produits de Santé (AP-HP), France

Prix GERPAC 2011 de la meilleure communication orale courte

Introduction
Le contrôle analytique libératoire unitaire en ligne des préparations magistrales d’anticancéreux est un outil de sécurisation du circuit du médicament à l’hôpital. L’échantillonnage est nécessaire au contrôle et la manipulation du prélèvement en dehors de l’isolateur constitue une source potentielle d’exposition du personnel. L’objectif de ce travail est d’évaluer la contamination chimique de surface associée au circuit de contrôle analytique de ces préparations.

Matériels et méthodes
Les prélèvements des anticancéreux sont effectués grâce à des vials sous vide et acheminés au laboratoire par pneumatique. Ils sont placés sur un passeur d’échantillons avant d’être analysés par injection dans le flux ou CLHP. Au sein du laboratoire de contrôle, une zone de contrôle des anticancéreux a été définie. 25 surfaces critiques (zone de manipulation et hors zone de manipulation) ont été prélevées par écouvillonnage humide. Le platine est un élément retrouvé dans le carboplatine, le cisplatine et l’oxaliplatine : il est utilisé comme marqueur sensible et spécifique de la contamination (limite de détection de 2 ng) et représentatif de l’activité de contrôle (31% des contrôles d’anticancéreux).

Résultats
Aucune contamination n’a été retrouvée en dehors de la zone de manipulation. Au sein de la zone de manipulation, les sols et surfaces de travail, les zones de réception, de stockage et d’élimination ne sont pas contaminés. Seules 6 des 22 surfaces prélevées dans cette zone le sont : elles correspondent aux cartouches de transfert (1 résultat < LD sur 2 prélèvements), aux pipettes automatiques (<LD et 19 ng) et aux carrousels de CLHP (26, 46 et 109 ng).

Conclusion
L’espace de manipulation des anticancéreux et les outils de contrôle au sein d’un laboratoire doivent être clairement définis réservés à cette activité. La manipulation au sein de cette zone doit être associée au port d’équipements individuels de protection et de protocoles de décontamination des surfaces.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales