Standardisation des nutritions parentérales pédiatriques (NPP) : de la formulation à la réalisation

M. Sangnier 1, M. Teytaud1, B. Raspaud1, A. Jourand1, S. Crauste-Manciet1,2 1 Département de pharmacotechnie, université de Bordeaux, CHU de Bordeaux, France
2 Laboratoire ARNA U1212 INSERM - UMR5320, CNRS - Université de Bordeaux, France

Objectifs

Selon le rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales “Evaluation des pratiques en matière de NPP”, la standardisation des NPP permet une amélioration de la gestion des risques. Une étude de faisabilité a été réalisée dans notre maternité de niveau 3.

Matériels et méthodes

Une recherche de formules standards (FS) a été réalisée par les pédiatres en fonction des besoins des patients (très petits poids). Un arbre décisionnel (AD), guidant le choix de la prescription entre les NPP industrielles et les FS a été conçu. Un dimensionnement de la production des NPP standards a été élaboré grâce à une utilisation rétrospective de l’AD sur 6 mois. Une analyse de risque sur la précipitation phosphocalcique [1] a été menée et les concentrations finales d’électrolytes (calcium, sodium, potassium), de glucose, de 18 acides-aminées, le pH et l’osmolarité ont été mesurés. Une étude d’impact a priori a été effectuée sur le cycle de production des NPP.

Résultats et discussion

Deux FS ont été déterminées par les médecins : F1 pour les nouveau-nés de 1 à 3 jours et F2 pour J0 et à partir de J4. D’après l’utilisation de l’AD sur 2118 prescriptions : 64% auraient reçu une FS (24% de F1 et 76% de F2) et 140 FS seraient produites par semaine (55 F1, 85 F2). L’étude de stabilité n’a pas montré de variation. L’étude d’impact montre qu’une production en lot durant 3 jours non-consécutifs (40NPP à J1 et 3, 60 à J5) est l’organisation optimale de production, tenant compte de la quarantaine avant libération de lot et de la stabilité. L’établissement de plusieurs scénarios (pour chaque étape de production) et l’identification des risques possibles pour chacune des modifications a permis d’améliorer le contrôle du processus.

Conclusion

Les premiers résultats de faisabilité sont satisfaisants et intègrent une bonne acceptation du concept de FS par l’équipe médicale. Les premiers essais techniques et organisationnels sont concluants et encourageants pour la réalisation en routine.

[1Corriol et al., (2005) Recommandations pour la préparation des mélanges de nutritions parentérales - Nutrition Clinique et Métabolisme 19(1) : 30–55

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles