Stabilité des suspensions orales de dexaméthasone, d’hydrochlorothiazide, de phénytoïne et de spironolactone avec le Syrspend ® SF PH4 Dry comme véhicule de suspension

Léa Marco1, Barbara Troussier1, Guillaume Binson1,2 et Antoine dupuis1,2 1 Pharmacie, CHU de Poitiers, 2 rue de la Milétrie, 86021 Poitiers
2 INSERM CIC 1402 axe HEDEX, Université de Poitiers, Faculté de médecine et de pharmacie, Poitiers

Introduction

L’administration de médicaments solides par voie orale chez les nouveaux nés et les jeunes enfants demeure un défi pour les médecins et les infirmières. La fabrication de suspensions orales offre une bonne alternative (facilité d’administration, ajustement posologique...) mais la plupart des véhicules de suspension contiennent des excipients à effet notoire (EEN) pouvant contre-indiquer leur administration chez le nouveau-né (benzoate de sodium, parabènes…).

L’objectif de notre travail est d’évaluer la stabilité physicochimique de quatre principes actifs (dexaméthasone, hydrochlorothiazide, phénytoïne, spironolactone) avec le Syrspend® SF PH4 Dry, véhicule de suspension sans EEN récemment commercialisé.

Matériel et méthodes

Les suspensions orales ont été préparées par mélange du principe actif en poudre et du Syrspend® SF pH4 Dry puis par ajout d’eau stérile pour obtenir le volume adéquat de suspension et agitation. Les suspensions ont été réalisées à une concentration de 5 mg/ml pour la dexaméthasone, la phénytoïne et la spironolactone et 2 mg/ml pour l’hydrochlorothiazide. Trois lots de chaque principe actif ont été stockés à température ambiante et trois à + 4 °C dans des flacons de verre ambré.

Une méthode de dosage a été développée et validée pour chaque principe actif selon l’ICH Q2(R1) afin de déterminer les teneurs en principe actifs à T0, T7, T14, T28, T42 et T60. L’osmolalité, le pH et les propriétés organoleptiques ont aussi été étudiées.

Résultats

La méthode de dosage utilisée est linéaire pour tous les principes actifs (r ² ≥ 0997 et résidus < 5, 06%). La méthode est également précise (CV < 4, 42%) et juste (biais du taux de recouvrement < 2%).

En ce qui concerne l’étude de stabilité, les concentrations en principes actifs sont restées entre 90 et 110% de la valeur initiale (écart maximal : 6, 35%), quelle que soit la molécule ou les conditions de stockage. Aucun produit de dégradation n’a été observé. La variation du pH est inférieure à 0,4 unités et aucune modification organoleptique n’a été observé. Concernant l’osmolalité, le suivi n’a pas pu être réalisé, les mesures étant systématiquement sous la limite de détection de notre appareil (100 mOsm/kg).

Discussion et conclusion

Quelle que soit la molécule évaluée, la stabilité physico-chimique est démontrée sur une période de 60 jours, avec le Syrspend® SF PH4 Dry. Cette formulation sans EEN permettra de faciliter l’administration des médicaments chez les nouveau-nés et notamment les prématurés.

Néanmoins, le Syrspend ® SF PH4 Dry ne contenant pas de conservateurs il sera nécessaire d’en évaluer la stabilité microbiologique.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles