Stabilité à long terme d’une perfusion contenant du paracétamol, de l’alizapride, du kétorolac et du tramadol dans un flacon en verre à 5±3°C

M.-L. Colsoul1,4, J.-D. Hecq2,4, L. Soumoy2,4, O. Charles1, N. Goderniaux1,4, B. Bihin3,4, J. Jamart3,4, L. Galanti1,4 1 Laboratoire de Biologie Médicale, CHU UCL Namur, 1 avenue Therasse, 5530 Yvoir, Belgium
2 Département de Pharmacie,CHU UCL Namur, 1 avenue Therasse, 5530 Yvoir, Belgium
3 Unité de Support Scientifique, CHU UCL Namur, 1 avenue Therasse, 5530 Yvoir, Belgium
4 Drug Stability Research Group, CHU UCL Namur, 1 avenue Therasse, 5530 Yvoir, Belgium

Contexte et objectif

Une perfusion contenant du paracétamol, de l’alizapride, du kétorolac et du tramadol est utilisée après une anesthésie générale afin de limiter les douleurs, la fièvre et les nausées. Actuellement, ces perfusions sont préparées en fonction de la demande dans l’unité d’anesthésie, mais la préparation préalable pourrait améliorer la qualité de la préparation et la gestion du temps. L’objectif de cette étude était d’étudier la stabilité à long terme de cette perfusion en flacon de verre à 5 ± 3 ° C.

Méthode

Cinq bouteilles de perfusion ont été conservées à 5 ± 3 ° C pendant 60 jours. Une inspection visuelle et microscopique a été effectuée périodiquement pour observer toute apparence de particule ou tout changement de couleur. Le pH et l’absorbance à 3 longueurs d’onde ont été mesurés. Les concentrations ont été mesurées par chromatographie liquide à ultra-haute performance (CLUHP) et détection par barrettes de diodes.

Résultats

Des vérifications multiples ont été effectuées au cours des 35 premiers jours et aucune apparition de cristal, d’impureté ou de couleur n’a été observé. Au dernier jour, (42ème jour), les cristaux étaient visibles à l’œil nu. Le pH et l’absorbance à 350 nm et à 550 nm étaient stables. Une légère augmentation de l’absorbance à 410 nm a été observée au cours de l’étude, ce qui suggère qu’un produit de dégradation pourrait se former et absorber à cette longueur d’onde. La perfusion a été considérée comme chimiquement stable tant que la limite inférieure de prédiction unilatérale à 95% restait supérieure à 90% de la concentration initiale. Les mesures de concentration ont montré que le kétorolac et l’alizapride restaient stables dans la perfusion pendant 35 jours. La stabilité du tramadol était de 28 jours. Cependant, la dégradation du paracétamol était beaucoup plus rapide étant donné que la concentration est tombée en dessous de 90% de la concentration initiale après 7 jours

Conclusion

La perfusion de paracétamol, alizapride, kétorolac et tramadol reste stable pendant 7 jours dans un flacon en verre à 5 ± 3 ° C et pourrait être préparée à l’avance avec ces conditions de conservation

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales