Retour d’expérience sur la mise en place d’une méthode de dosage par électrophorèse capillaire des mélanges de nutrition parentérale

M. Antonot, C. Pellen, C. Dubegny, P-N. Boivin, M-A. Lester CHU de Rennes-Hôpital Sud, 16 Boulevard de Bulgarie, 35200 Rennes, France

Introduction

La pharmacie à usage intérieur (PUI) de notre établissement produit 4400 poches de nutrition parentérale par an correspondant à 3350 analyses d’ions. Actuellement le laboratoire de biochimie réalise ces mesures d’ions sodium et potassium par potentiométrie avec de nombreuses interférences dues à la matrice complexe des poches. Le rapport IGAS n°2014-168R préconise le contrôle analytique des ions sodium, potassium, calcium et magnésium. Afin d’améliorer la précision de nos dosages, la PUI a acquis un automate d’électrophorèse capillaire (EC).

Objectif

Evaluer la temporalité nécessaire de l’étape de la validation analytique à celle de sa mise en œuvre.

Méthode

Nous avons réalisé une enquête auprès des manipulateurs ayant réalisé les tests préliminaires de dosages afin d’évaluer le temps nécessaire à leur réalisation avec un automate d’électrophorèse capillaire (WynSep®).

Résultats

Dans un premier temps, le temps nécessaire au contrôle d’un échantillon a été estimé à 10 minutes : 2 minutes pour l’étape pré-analytique, 5 secondes de temps d’injection, 5 minutes de run et 2 minutes de rinçage du capillaire.

La validation de la méthode a nécessité au total l’analyse de 51 échantillons soit une durée de 11 heures : 8,5 heures d’analyse + 2,5 heures de traitement des données.

En pratique quotidienne, il faut 60 minutes pour analyser 6 échantillons. De plus, le changement mensuel du capillaire et la re-calibration, nécessite 2 heures (revalidation partielle de la méthode).

Discussion/Conclusion

Cette technique a l’avantage d’utiliser peu de consommables et un faible volume d’échantillon nécessaire au dosage. Elle nous permet également de gagner en autonomie tout en augmentant le nombre d’électrolytes détectés.

Cependant, le temps de mise en place de la méthode a été jugé assez long avec des difficultés pour s’approprier la méthode. La durée de contrôle (traitement de l’échantillon, temps d’analyse et interprétations des électrophorégrammes) est relativement importante s’il y a un grand nombre de poches à doser. De plus, notre automate ne dispose pas de passeur d’échantillons ce qui monopolise une personne auprès de l’appareil.

L’EC est une technique de dosage intéressante malgré quelques inconvénients liés au développement et validation de la méthode ainsi qu’au temps d’analyse pour le dosage des poches.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles