Reconditionnement des formes sèches : intérêt de l’évaluation des paramètres physiques des comprimés

M. Garcès1, J. Gaudas1, MN. Guerrault-Moro1, R. Vazquez1, C. Charrueau2, S. Crauste-Manciet1,2 1 Pharmacie - Pharmacotechnie, Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy Saint-Germain-en-Laye. Saint-Germain-en-Laye
2 UTCBS UMR CNRS 8258 U1022 INSERM Faculté de Pharmacie- Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

L’objectif est d’évaluer le risque de dégradation à l’humidité de comprimés reconditionnés en vue de la préparation des doses à administrer.

Matériel et Méthodes

3 spécialités ont été sélectionnées (Modopar®125 mg, Dépakine® 500 mg et Esidrex®25 mg) pour leur sensibilité à l’humidité démontrée par l’essai d’hygroscopicité (5.11) de la Pharmacopée Européenne. Deux conditionnements classiquement utilisés en pharmacie hospitalière pour le reconditionnement manuel (PERO’S®) et automatisé (EURAF®) ont été testés pour leur perméabilité à l’humidité selon l’USP <671>. Pour chaque spécialité, les comprimés reconditionnés ont été évalués selon les essais de la Pharmacopée Européenne (résistance à la rupture (2.9.8), désagrégation (2.9.1), friabilité (2.9.7) et évolution des masses moyennes après 24 h d’exposition à une hygrométrie contrôlée de 80% ± 2% et 23°C ± 1°C. Pour l’Esidrex®, une étude complémentaire de dégradation chimique dans les mêmes conditions a été réalisée par une méthode HPLC validée indicatrice de stabilité.

Résultats et Discussion

La perméabilité à l’humidité des conditionnements testés selon l’USP montre une équivalence de classification des conditionnements EURAF® et PERO’S classés B soit une prise de poids > 5mg/j d’au maximum une unité et aucune unité >10mg/j. Les comprimés de Dépakine® n’ont pas montré de modification des paramètres physiques lors de l’exposition à une forte hygrométrie pouvant être expliqué par le caractère gastro-résistant de l’enrobage conférant ainsi une barrière à l’humidité. Par contre, des différences significatives p< 0.001 (ANOVA Dunett’s multiple comparison test) de l’ensemble des paramètres physiques ont été observées dans les 2 conditionnements pour les comprimés de Modopar®, contre-indiquant le reconditionnement de ces comprimés dans les conditionnements testés. Enfin pour l’Esidrex®, des modifications significatives de l’uniformité de masse, de la résistance à la rupture et de la désagrégation ont été observées principalement dans le conditionnement PERO’S, alors que seule la désagrégation a été modifiée dans le conditionnement EURAF par rapport au blister de référence. En revanche, la stabilité chimique n’a pas été affectée quel que soit le conditionnement.

Conclusion

Les tests physiques permettent de mettre en évidence des sensibilités différentes à l’humidité des comprimés dans les conditions de reconditionnement, ils permettent d’éliminer rapidement des spécialités ne pouvant être reconditionnées et de sélectionner les meilleures qualités de conditionnements pour les comprimés à risque hygroscopique.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales