Qualification analytique et gravimétrique d’un robot de production de chimiothérapies

Charly Paillat 1, Maïté Sangnier1, Laura Mérieux1, Ilhem Malagouen1, Guillaume Binson1, Isabelle Princet1, Anne-Sophie Haverlan1, Sara Binson1
1 Pharmacie à usage intérieur, CHU de Poitiers, France

Contexte
L’unité de reconstitution des cytotoxiques de notre centre hospitalier universitaire fait face à une augmentation constante de la production de chimiothérapies anticancéreuses (> 10% en 2 ans).
Depuis quelques mois, un manque d’effectifs a généré 2 problématiques : un nombre croissant de troubles musculo-squelettiques chez nos préparateurs et un retard de mise à disposition des préparations.
Afin d’optimiser l’activité journalière tout en diminuant la production « manuelle », un robot semi-autonome (Pharmoduct) a été acquis pour produire des campagnes standardisées anticipées.

Objectif
L’objectif de cette étude est de répondre aux Bonnes Pratiques de Préparation (BPP) concernant la qualification de performance des équipements, en validant dans un premier temps la fiabilité du processus de production de l’automate par une étude analytique et gravimétrique.

Matériel et Méthode

Sélection de 3 molécules « tests » à différentes doses standards dans des contenants finaux variés permettant d’obtenir un panel représentatif de l’activité de production future du robot. La qualification analytique passe par un dosage spectrophotométrique UV / Raman (QCPrep®) des préparations finales testées. Une balance externe de précision calibrée permet de valider la fiabilité du contrôle gravimétrique ainsi que l’exactitude des volumes prélevés par les pompes péristaltiques du robot.
La répétabilité et la reproductibilité sont assurées par la réalisation des essais en triplicat : pour chaque molécule, une campagne journalière avec 3 unités par dose standard et ce 3 jours de suite.
Un protocole est élaboré décrivant les différentes étapes de production, pesées successives et prélèvements d’échantillons à réaliser.

Résultats
Les résultats obtenus sont analysés via un fichier Excel. Le pourcentage d’erreur maximal toléré est de +/- 10%. L’écart entre les concentrations observées et théoriques, le pourcentage de déviation des volumes prélevés et la variation de masse de nos contenants sont pour l’intégralité des 9 campagnes dans l’intervalle d’acceptabilité prédéfini.

Discussion – Conclusion
Les études, menées en parallèle, de la performance des pompes, de la gravimétrie et de l’analytique valident la fiabilité du processus de production. Les recommandations et la réglementation n’étant pas précisément décrites, le plan de qualification élaboré reste un exemple parmi d’autres possibles. Pour poursuivre la qualification de performance, l’étude microbiologique sera nécessaire afin de nous permettre d’anticiper la production de certaines chimiothérapies de façon automatisée via un outil sécurisé conforme aux BPP.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles