Préparation et contrôle d’une solution injectable de lidocaine et de kétamine pour mésothérapie

Chloé Marchand[1], Camille Merienne[1], Brigitte Ducarre[1], Constantin Dupuis[1], Samira Filali[1], Damien Salmon[1][2], Christine Pivot[1], Fabrice Pirot[1][2] [1]Pharmacie Hôpital Edouard Herriot, Lyon, France
[2]Laboratoire de Pharmacie Galénique Industrielle, ISPB, Lyon, France
E-mail : firstname.name@chu-lyon.fr

Contexte
Notre pharmacie à usage intérieur a été sollicitée pour réaliser la préparation et le contrôle d’une solution injectable de lidocaine et de kétamine (SILK) destinée à évaluer, dans le cadre d’un essai clinique en double aveugle, l’efficacité de la kétamine administrée par mésothérapie dans le traitement des douleurs neuropathiques.

Objectifs
Les objectifs de cette étude étaient (i) la mise au point d’une SILK et (ii) le développement et la validation d’une méthode analytique indicatrice de stabilité permettant le contrôle de teneur et la détection des produits de dégradation de la lidocaine et de la kétamine.

Matériels et méthodes
La SILK (lidocaine - kétamine : 20 mg – 40 mg / 6 mL) a été obtenue à partir de spécialités commerciales stériles diluées dans une solution de chlorure de sodium (0,9%), puis filtrées stérilement, avant d’être réparties aseptiquement dans des flacons en verre de type I stériles, obturés par des bouchons en chlorobutyle, puis sertis avec une capsule en aluminium, avant d’être autoclavés (121°C - 20 min) puis stockés (i) -20 ± 5°C ; (ii) 5 ± 3°C ; (iii) 25 ± 2°C – 60% humidité relative (HR) ; 40 ± 2°C – 75% HR ; 60 ± 2°C – 5% HR pendant un mois. La teneur en lidocaine et kétamine dans les SILK a été déterminée à l’aide d’un système chromatographique liquide haute performance et d’une détection ultra-violette à barrette de diodes (lidocaine-kétamine : 260 nm ; produits de dégradation : 200 à 400 nm), comportant une phase stationnaire inverse (C18, 2,6 µm 100 Å 150 x 4,6 mm ; 25°C), une phase mobile (tampon acétate de sodium pH 5,0 – méthanol, 75:25 v/v, débit : 1 mL/min). La validation analytique (i.e. linéarité, fidélité, justesse, limites de quantification, inexactitude de mesure) a été menée selon les recommandations de l’ICH, du GERPAC et par construction de deux profils d’exactitude.

Résultats
Les paramètres de validation de la méthode de dosage étaient conformes aux spécifications attendues (SA) dans le domaine de validité des gammes. Les bornes de l’intervalle de tolérance des profils d’exactitude étaient comprises dans les limites d’acceptabilité. Aucune interférence entre la lidocaine, la kétamine et leurs produits de dégradation n’a été observée.
L’aspect macroscopique (couleur et limpidité) de la SILK était inchangé après un mois de stockage dans les cinq conditions climatiques prédéfinies. La teneur en lidocaine et kétamine dans les SILK était conforme aux SA (90% - 110%), à l’issue de la période de stockage dans les différentes conditions environnementales.

Discussion / Conclusion
La simplicité de la mise en œuvre de la SILK et la validation d’une méthode analytique indicatrice de stabilité permet la mise en place d’une étude de stabilité pendant 18 mois conformément aux ICH, dans la perspective d’un essai clinique.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles