Préparation de médicaments anticancéreux non injectables : état des lieux, fabrication et dispensation en ambulatoire

Philippe Garrigue*1, Anaïs Breteau*2, Florence Moissette*3, Céline Saint-Laurent*4, Bertrand Pourroy1, Pascale Pisano1 *Co-auteurs
1 CHU La Timone, Marseille,
2 CHU Charles Nicolle, Rouen,
3 Hôpitaux Universitaires de Strasbourg,
4 CH Marne la Vallée

La problématique de l’absence de spécialités anticancéreuses adaptées à l’enfant et à l’adulte disponibles pour les voies orale et topique se pose dans des indications bien identifiées, contraignant les prescripteurs et les pharmaciens à se référer à une littérature peu abondante pour répondre à ce besoin d’alternative thérapeutique. Sur la base de formulations et d’études de stabilité publiées, les pharmacies concernées sont amenées le plus souvent à utiliser une spécialité injectable ou orale et à préparer des doses unitaires (flacons de carmustine pour application locale chez l’adulte, seringues d’irinotecan en oncopédiatrie). L’administration à domicile pose une contrainte supérieure en terme de sécurité d’emploi pour le patient et ses proches.

Dans ce contexte nous avons réalisé une enquête préliminaire afin de dresser un état des lieux, et effectué une recherche bibliographique des données de stabilité et des interactions entre les préparations et les médicaments ou l’alimentation.

Nous avons ainsi constitué un référentiel regroupant les données de formulation et stabilités existantes, que nous souhaitons rendre accessible par voie électronique. Nous proposons de promouvoir la mise en place de consultations pharmaceutiques et la remise d’un kit associant équipements de protection et de collecte des déchets, fiches conseils spécifiques à chaque anticancéreux avec mode d’emploi, réponses aux questions les plus fréquemment posées, ainsi qu’un carnet de suivi des administrations à domicile.

La prise en compte des paramètres pouvant modifier la biodisponibilité du principe actif est capitale (conditions de conservation, dilution dans des solvants atypiques : jus de fruits, sodas). Une perspective serait de compléter les études de stabilité dans de tels solvants et de considérer les contenants mis à disposition des patients au domicile (cuillères, biberons,...).

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles