Place des poches prêtes à l’emploi de Gemcitabine dans une unité de préparation des anticancéreux pratiquant le « dose banding »

G. Herbin, E. Delbary, S. Join, G. Brunet, E. Kiep, C. Pobel Pharmacie CH de Saintonge, Saintes, France

En 2017, le laboratoire Sun Pharma propose sur le marché français des poches prêtes à l’emploi (PPE) de gemcitabine à 6 dosages différents : 1200, 1400, 1600, 1800, 2000 et 2200 mg. Notre unité de préparation des anticancéreux (UPAC), d’une activité d’environ 13000 préparations/an, pratique depuis janvier 2012 le « dose banding » sur six molécules dont la gemcitabine. Ceci nous permet d’anticiper certaines préparations et lisser ainsi notre activité sur la journée. Notre « dose banding » est identique à celui proposé par Sun Pharma, avec les doses de 1000, 1500 et 2500 mg en plus. Notre service d’oncologie médicale traite tous types de cancers, les 2 posologies de gemcitabine (1000 mg/m² et 1250 mg/m²) sont donc utilisées.
Nous allons comparer rétrospectivement le nombre de préparations qui auraient pu être proposées en PPE et en évaluer la proportion sur l’activité globale. Puis nous étudierons les avantages et les inconvénients de cette solution et la faisabilité de leur intégration dans notre activité.

Entre janvier 2012 et juillet 2017, nous avons préparé au total 3380 poches de gemcitabine. Parmi elles, 1372 ont été anticipées en doses arrondies, soit 40,6% des prescriptions de gemcitabine. Le nombre de préparations correspondant aux 6 dosages proposés par l’industriel est de 1140 préparations soit 83% de nos préparations anticipées et 34% des prescriptions totales de gemcitabine. La répartition de ces doses arrondies préparées est : 1800 mg - 24%, 1600 mg - 23%, 1400 mg - 19%, 2000 mg – 16%, 1200 mg – 13%, 2200 mg – 4.3%

Les avantages des PPE sont le gain de temps de préparation, une diminution des manipulations par les préparateurs (baisse potentielle des troubles musculo-squelettiques), un contrôle analytique de lots (absent pour notre unité), une durée de péremption de 24 mois et une diminution possible de l’attente pour les patients.

Les principales limites des PPE pour notre unité sont la pose d’un perfuseur sous isolateur (absence de hotte) et l’augmentation des références à stocker. De même, la préparation des doses hors bandes nous oblige à faire co-exister 2 modes de production pour une même molécule. La gestion informatique de la fabrication et des stocks devra être sécurisée.

Sur les 5 ans et demi écoulés, seules 34% des prescriptions totales auraient pu être proposées en PPE, malgré une gamme de dosages assez large et bien ciblée. Ce chiffre ne représente probablement pas le taux optimal puisque l’ensemble des doses anticipables ne l’ont pas été systématiquement. De même, le temps d’acceptation par les prescripteurs du principe du « dose banding » peut expliquer ce chiffre. Il représente néanmoins un taux non négligeable de la production de gemcitabine, qui permet d’envisager un réel impact sur notre activité. Une évaluation médico-économique devra être effectuée dans un deuxième temps pour décider de leur intégration dans notre process de production.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales