Optimisation de l’analyse pharmaceutique des prescriptions des poches de nutrition parentérale nominative (NPN) en réanimation néonatale et réanimation pédiatrique

Margaux ROBAIL, Vincent LEBRETON, Julien MOYNARD, Emmanuelle OLIVIER Service de Pharmacotechnie, CHU de Nantes Hôtel-Dieu, 1 Place Alexis Ricordeau, 44093 Nantes

Introduction

Ce travail s’appuie sur les recommandations de l’IGAS et l’instruction de la DGOS (20/03/2015) relative à la gestion des risques liés à l’activité de nutrition parentérale (NP) en néonatalogie et en pédiatrie. Il est recommandé d’utiliser en priorité les poches de nutrition parentérale industrielles (NPI) avec AMM, puis les poches de nutrition parentérale standardisées (NPS) préparées à l’avance et, en dernier recours, les NPN.

L’objectif de ce travail est, premièrement, d’analyser rétrospectivement les problèmes rencontrés lors de l’analyse quotidienne des poches de NPN (non-conformités, instabilités, précipitation phosphocalcique) et secondairement, de comparer les prescriptions de NPN avec les poches de NPS et NPI disponibles, afin de proposer des substitutions.

Matériels et méthodes

Une analyse rétrospective des interventions pharmaceutiques (IP) sur l’année 2017 a été effectuée. De même, sur la période janvier-juillet 2017, l’ensemble des non-conformités, instabilités et précipitation phosphocalcique relevés sur les NPN du week-end a été analysé.
L’outil de comparaison pour les NPN avec les NPS et NPI a été élaboré grâce à Excel®.
Les apports des 4 formules de NPS binaires préparées à la PUI (une formule standard associée à 3 formules de composition variable en électrolytes administrée en Y) ainsi que les 4 poches de NPI référencées sur l’établissement, ont été colligés.

Résultats et discussion

Sur 2000 prescriptions analysées, 154 IP ont été enregistrées (8%). Ces IP concernent pour 82% des cas une instabilité du mélange, 6.5% un écart par rapport aux recommandations et 4.5% un risque de précipitation phosphocalcique. Pour les prescriptions du week-end (n=101), 43 non-conformités ont été relevées (65 % concernant les recommandations, 55% l’instabilité et 9 % le risque de précipitation).

A partir de la saisie des apports et du volume de la poche prescrits sur la NPN, l’outil permet de générer, une proposition de la combinaison de 2 formules de NPS ou d’une poche de NPI. Un calcul permet de définir l’écart de chaque apport entre la prescription initiale et la proposition, avec possibilité de pondération pour aide à la décision médicale.

Conclusion

Compte-tenu des risques identifiés sur les prescriptions durant le week-end et des recommandations nationales, les pédiatres de l’établissement sont très intéressés par cet outil. Des tests sont en cours au niveau des services cliniques et de la PUI, afin d’apporter des ajustements et d’optimiser son utilisation en amont de l’envoi de la prescription de la NPN à la PUI.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles