Mise en place et validation du dosage d’un anticorps monoclonal par le QC-Prep® : Avelumab (BAVENCIO®)

Thi Vinh Hanh DOAN, Antonin DUBOIS, Lorenzo FALCONIERI, Névine OSMAN, Anne JACOLOT, Marthe RIGAL, Maxime APPARUIT Unité de préparation et de contrôle des anticancéreux (UPC) – Service Pharmacie, Hôpital Avicenne (HUPSSD), France

Objectif

L’avelumab est un anticorps monoclonal dirigé contre le ligand de protéine mort programmé (PD-L1). Il a obtenu son AMM dans le carcinome de Merkel en 1ème ligne et sa préparation au sein de l’UPC risque d’être plus fréquente. Pour sécuriser sa préparation, un contrôle analytique pré-libératoire de l’avelumab est mis en place à l’aide du QC-Prep®.

Matériel et Méthodes

Le QC-Prep® couple la spectrophotométrie UV à la spectroscopie Raman permettant le dosage et l’identification du principe actif. L’avelumab, solution à diluer pour perfusion à 20 mg/mL, est dilué dans une poche de NaCl à 0.9% de 250 mL. Des dilutions successives automatiques par le QC-Prep® permettent l’obtention d’une gamme d’étalonnage de 7 points de concentration de 0.8 à 8 mg/ml. La gamme est intégrée à la bibliothèque spectrale spécifique anticorps. La fidélité et la justesse sont évaluées pour 3 concentrations cibles à raison de 3 prélèvements par concentration. Les limites d’acceptabilité sont un coefficient de variation (CV) ≤ 5%, un biais ± 10% et un taux de recouvrement dans l’intervalle de confiance.

Résultats

La longueur d’onde optimale de quantification dans l’UV a été déterminée à λ = 223 nm par le QC-Prep®. La linéarité de la gamme sur l’intervalle de concentration [0,8-8] mg/ml est démontrée avec un fort coefficient de corrélation (R2 = 0.997). La méthode est fidèle et juste, avec un CV inférieur à 5%, des biais inférieurs à plus ou moins 10% ainsi qu’un taux de recouvrement acceptable, aux 3 concentrations cibles.

La bibliothèque anticorps ne permet de pas d’identifier correctement l’avelumab, en raison de sa forte ressemblance spectrale avec le nivolumab (spectre UV et Raman). La création d’une bibliothèque spécifique nivolumab et avelumab basée sur 3 bandes spectrales « discriminantes » (spectre Raman) n’a pas amélioré leur identification spécifique.

Conclusion

La méthode de dosage est linéaire, fidèle et juste et permet de doser l’avelumab en routine. Cependant le QC-Prep® n’est pas suffisamment discriminant pour séparer l’avelumab des autres anticorps du fait de leur ressemblance spectrale (UV ou Raman). Une identification du médicament par double contrôle visuel en cours de préparation est cependant obligatoire pour compléter le contrôle analytique. L’arrivée des nombreuses macromolécules avec une ressemblance spectrale potentielle (anti PD1 et anti PD-L1), nous amène à réfléchir à des pistes d’amélioration pour identifier spécifiquement ces molécules.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales