Mise en place du radiomarquage DOTATOC-Gallium68 (68Ga)

Montanard E.1, Lopez S. 1, Carpenet-Guery H.1
1 Service de Médecine Nucléaire – Hôpital Dupuytren, 2 Avenue Martin Luther King, 87000 Limoges - France

Objectif
Le radiomarquage du 68Ga-DOTATOC, indiqué dans le diagnostic des tumeurs neuroendocrines, repose sur la complexation entre le 68Ga et un analogue de la somatostatine. Outre les contraintes de radioprotection, il nécessite des conditions particulières d’hygiène, de pH et de température (T°). L’objectif de ce travail est de mettre en place ce radiomarquage dans le service.

Matériel et méthodes
Les synthèses sont réalisées manuellement ou automatiquement avec le module de synthèse MiniAllinOne® (MiniAiO). Les paramètres de préparation sont notés et comparés à ceux du RCP : volume du tampon (0,5mL), T° et temps de chauffe (95°C ≤10min) et dispositifs médicaux (DM) utilisés. Les contrôles qualité (CQ) de chaque préparation comprennent : le contrôle visuel des caractères organoleptiques (solution limpide), la mesure du pH (3,2-3,8) et la détermination de la pureté radiochimique (PRC) réalisée par chromatographie sur couche mince avec 2 systèmes (papiers ITLC-SG avec acétate d’ammonium (1M)/méthanol (1:1 V/V) comme phase mobile dans le 1er cas, et citrate de sodium (0,1M, pH5) dans le 2nd). Analysés à l’aide d’un radiochromatographe MiniGita®, ils permettent d’évaluer le rendement du marquage par la PRC (≥97%). La durée totale (préparation du matériel, synthèse et CQ) est relevée. Des contrôles microbiologiques sont faits pour chaque préparation (flacons BacTALERT®) et sur les surfaces : gants (gélose au sang, standard <1 Unité Formant Colonie (UFC)) et enceinte blindée (gélose contact, standard <5 UFC).

Résultats – Discussion
Le volume moyen de tampon est de 0.57 (±0,04) mL (intégrant le volume mort du robinet placé sur le MiniAiO). Les T° et les temps de chauffe sont :
* radiomarquage automatisé : 120°C pendant 2min (pour laisser le four atteindre 95°C) puis 95°C pendant 7min (n=8)
* radiomarquage manuel : 95°C pendant 7min (n=2).
9 synthèses réalisées sont conformes au RCP (PRC moyenne 99,26(±0,31) %). Pour celle non conforme (PRC=6.96%), la tubulure (disponible au CHU) utilisée pour le vide et l’aspiration était de 30cm au lieu des 15cm utilisés en théorie avec le MiniAiO : la totalité du tampon n’a donc pas été injectée. Enfin, la durée totale a été améliorée au fil des synthèses : 2 heures pour la première et 45min pour la dernière (en moyenne 73,5min).
Les 10 contrôles microbiologiques des préparations sont conformes, ainsi que les 2 prélèvements de surface réalisés. Pour les gants, 7 points ont été contrôlés avant et après manipulation (n=14) : 21,43% étaient non conformes (=1 UFC).

Conclusion
Ce travail révèle que ce radiomarquage est sensible aux caractéristiques techniques mais aussi à la connaissance et à la disponibilité du matériel au CHU. L’optimisation de ce radiomarquage et les résultats d’hygiène satisfaisants ont permis la mise en place de cette technique en routine. En conséquence, d’autres molécules vont être radiomarquées au 68Ga.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles