Mise en place de mesure destinées à réduire la contamination chimique par les cytotoxiques au sein d’une Unité de Reconstitution de Chimiothérapies centralisée : sont-elles efficaces ?

A. Ifrah, E. Balduini, A. Lebreton, L. Le Quay
Pharmacie, CHU Angers, 4 rue Larrey, 49933 Angers Cedex 9, France

Introduction
Afin d’évaluer la contamination chimique des surfaces de l’Unité de Reconstitution des Chimiothérapies (URC), nous avons effectué des prélèvements à l’intérieur et à l’extérieur des isolateurs (9 points) en juillet 2019. Ceux-ci ayant mis en évidence une contamination par plusieurs molécules, en particulier sur la paillasse de libération des préparations, nous avons mis en place des mesures correctives. De nouveaux prélèvements (12 points) ont été réalisés en septembre 2020 pour évaluer l’efficacité à 1 an de la mise en place de ces mesures.

Matériel et Méthodes
Des kits de prélèvements nous ont été fournis par l’établissement effectuant les dosages. Les prélèvements ont été réalisés conformément à leurs recommandations, et par une même personne lors des 2 campagnes. Après extraction en phase solide, 6 molécules (5-FU, gemcitabine, cyclophosphamide, ifosfamide, doxorubicine, épirubicine) ont été dosées par UPLC-MS/MS.
Les mesures correctives mises en place en octobre 2019 comprennent : fermeture du site d’injection des poches à la fin de la préparation à l’aide d’un obturateur, installation quotidienne de champs sur la paillasse de libération, nettoyage systématique hebdomadaire des isolateurs avec un détergent en plus du produit bactéricide/fongicide/virucide/sporicide.

Résultats
Les principales contaminations (paillasse de libération) ont diminué entre 2019 et 2020 : passage de 296,11 à 2,50 pg/cm2 (réduction de 99,16%), de 112 à 0,8 pg/cm2 (réduction de 99,29%), de 513,06 à 7,90 pg/cm2 (réduction de 98,46%), de 22914 pg/cm2 à une quantité non détectable pour l’ifosfamide, la gemcitabine, le cyclophosphamide et le 5-FU respectivement. Seuls 2 points (dans un isolateur) ont une contamination restée stable : il s’agit d’ifosfamide (101,06 à 105,10 pg/cm2, et de cyclophosphamide (3,55 à 2,50 pg/cm2). Les nouveaux points testés en 2020 (téléphones, glacière, poignée de porte) sont contaminés.

Discussion – Conclusion
La contamination ayant diminué sur la plupart des points entre 2019 et 2020, nos mesures mises en place ont une bonne efficacité. Une piste d’amélioration a été suggérée pour réduire la contamination intérieure des isolateurs : nettoyer l’embout des spikes des flacons avec une compresse avant de les mettre dans le bac à reliquats. Un planning protocolisé de nettoyage incluant téléphones et poignées de portes a été mis en place, l’importance du port de gants (nitrile) a été rappelée à l’équipe, et un suivi systématique annuel de la contamination chimique de l’URC a été mis en place pour évaluer son évolution dans le temps.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles