Mise au point et validation d’une méthode d’essai de stérilité par filtration sur membrane de collyres à la ceftazidime 5%

Nicolas GUILLARD1, Chloé DELAUNAY1, Emmanuelle OLIVIER1, Nicolas CORMIER1
1 CHU de Nantes Hôtel-Dieu, Service Pharmacie, 1 Pl. Alexis Ricordeau, 44093 Nantes, France

Introduction
L’essai de stérilité des collyres à la ceftazidime 5% préparés dans notre unité est réalisé actuellement par ensemencement direct sur géloses Trypticase-Soja et Sabouraud. Selon la Pharmacopée Européenne (PE), la méthode de filtration sur membrane est choisie dès que la nature du produit le permet.

Objectif
Mettre au point et valider l’essai de stérilité par filtration sur membrane de collyres à la ceftazidime 5%.

Matériel & Méthode
Les essais sont réalisés selon la PE 10ème Ed. « 2.6.1. Stérilité » grâce à une pompe à vide Steritest® Symbio LFH (Merck-Millipore). Les étapes sont le prémouillage de la membrane, la filtration du collyre, le rinçage de la membrane, l’ajout du milieu de culture et l’incubation de la membrane. Des recherches bibliographiques et un échange avec différents centres permettent de déterminer trois essais à réaliser sur trois collyres chacun, à l’aide d’une souche de Pseudomonas aeruginosa, au vu du spectre d’activité de la ceftazidime, et à comparer à un témoin positif. Les paramètres optimaux ainsi déterminés sont validés sur six souches comme défini dans la PE (cf. essai d’applicabilité de la méthode) et par trois opérateurs. Les aliquotes de souches microbiennes sont préparés à partir de billes BioBall® Multi-shot 550 (Biomérieux) et dilués dans le fluide de rinçage à l’étape de rinçage.

Résultats
Les volumes de fluide de rinçage et vitesses de pompe sont fixés selon les recommandations du fournisseur. Les deux principaux paramètres sont les types de fluide de rinçage et de membrane. Deux fluides de rinçage sont testés : eau peptonée (F1) ou eau peptonée + polysorbate 80 (F2) ; et deux membranes : ester de cellulose (EC) ou polyfluorure de vinylidène (PVDF). Pour chaque test, 10 ml de collyre sont filtrés. Les 3 essais réalisés sont (1) fluide F1 + membrane EC ; (2) fluide F1 + membrane PVDF et (3) fluide F2 + membrane PVDF. Une croissance de Pseudomonas aeruginosa comparable à celle du témoin positif est observée à J5 sur un collyre du test (1) et sur les 3 collyres des tests (2) et (3). La méthode (3) est choisie pour la réalisation de l’essai d’applicabilité. Une croissance microbienne comparable aux témoins positifs est observée à J5 pour chacune des 6 souches microbiennes et pour chaque opérateur.

Discussion & Conclusion
Le test (3) est préféré car le polysorbate 80, tensioactif, favorise l’élimination de l’activité antimicrobienne et la membrane PVDF plus fine (120µm) que celle en EC (150µm) diminue le risque d’adsorption de la ceftazidime. Ce risque est aussi diminué grâce au pré-mouillage qui sature les pores de la membrane et à la filtration rapide du collyre. La méthode est validée et sera utilisée en routine pour contrôler la stérilité des collyres à la ceftazidime 5%. Les prochaines étapes sont la réalisation d’une étude de stabilité microbiologique des collyres à la ceftazidime 5% puis le développement de la méthode sur les autres collyres antibiotiques renforcés.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles