Mise au point d’un outil pédagogique assisté par caméra pour la formation et l’évaluation des opérateurs au sein d’une unité de production de cytotoxiques

Herlin.A1 ; Claraz.P1 ; Meghnagi.R1 ; Bourdon.O1 ; Storme.T1
1 Service Pharmacie, Hôpital Robert Debré, APHP, France

Introduction
Selon les Bonnes Pratiques de Préparation (BPP), la réalisation de préparations stériles requiert la formation particulière des personnels affectés à cette tâche afin d’adapter les connaissances et les compétences. Depuis juillet 2020, notre unité de production bénéficie d’un contrôle des préparations assisté par camera. Ainsi, il est devenu nécessaire d’implémenter l’outil de contrôle à la formation et à l’évaluation de nouveaux opérateurs.
L’objectif de ce travail est de mettre au point un outil pédagogique pour la formation et l’évaluation de nos opérateurs en situation réelle de production.

Matériel et méthode
Un protocole de 3 préparations différentes : intrathecale, seringue et poche est créé sur notre logiciel de prescription pour générer un scenario de préparation sur l’outil de contrôle vidéo. En conformité avec les BPP, les produits utilisés ne sont pas cytotoxiques et les préparations non destinées au patient. Pour valider le respect de l’asepsie stricte, le solvant de dilution/reconstitution est un milieu de culture type trypcase-soja. Les préparations sont réalisées dans l’isolateur puis mises en étuve à 30°C pendant 14j. L’apparition de turbidité dans les solutions est vérifiée régulièrement. L’absence d’inhibition de la croissance bactérienne est validée en amont conformément au chapitre 2.6.1 de la Ph Eur 10.1.
Un premier panel de 30 préparations réalisées par tout niveau de manipulateur (externe, préparateurs en pharmacie hospitalière, interne, pharmacien) est analysé par deux opérateurs qualifiés différents et indépendant. Les pratiques susceptibles de générer un risque (microbiologique ou chimique) sont collectées et pondérées selon leur niveau de criticité (de 1 à 3, de la plus faible à la plus importante).
Après une formation pratique, les opérateurs réalisent le test en situation réelle et leurs vidéos sont analysées.
L’observation d’erreurs de manipulation conduisant à une note supérieure à 9 et/ou l’apparition d’une turbidité entraine la non validation de la formation et donc un nouveau cycle formation/évaluation.

Résultats
Parmi les 93 tests réalisés, aucune préparation n’a montré de contamination bactérienne. 27 opérateurs ont été évalués. 4 opérateurs ont nécessité une reformation. Celle-ci consistait en la visualisation de la vidéo avec l’opérateur pour pointer les gestes critiques, la reformation pratique puis la réévaluation selon le même protocole. Les 4 opérateurs ont tous été habilités en 2eme session.

Conclusion
Cet outil a permis la formation et l’évaluation de l’opérateur à la production de chimiothérapies assistée par camera, en autonomie complète, en situation réelle de production et de manière discriminante. A l’avenir, un protocole de réévaluations périodiques permettra de maintenir les habilitations des opérateurs et de détecter d’éventuelles dérives.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles