Mélanges de nutrition parentérale et médicaments

D. Brossard Professeur honoraire, Université Paris Descartes, Paris

Le concept de mélange de nutrition parentérale réuni dans un seul contenant est né en 1974 des travaux des Cl. SOLASSOL et H. JOYEUX à Montpellier.

Le mélange permet de perfuser en continu, en un débit régulier et avec un seul branchement, l’ensemble des nutriments adaptés aux besoins du patient. Auparavant, tous les nutriments étaient injectés séparément. Le concept de mélange nutritionnel a marqué une grande avancée en clinique avec un confort accru du malade, une réduction des complications métaboliques et infectieuses et une efficacité nutritionnelle optimale.

Le principal problème posé par ces mélanges est celui de leur stabilité au cours du temps et des nombreuses interactions entre les nutriments et avec les médicaments.

Nous aborderons au cours de cet exposé les différents types d’instabilités et/ou interactions publiés. Ils peuvent être de différentes natures : galénique, chimique, physique ou pharmacocinétique.

De nombreuses études ont permis de mettre en évidence les effets des autres nutriments sur la stabilité galénique de l’émulsion lipidique et d’en comprendre les mécanismes. Les éléments les plus déstabilisants sont les cations divalents et le glucose.

Les interactions chimiques et physiques avec le mélange nutritif peuvent être causées par certains nutriments comme les électrolytes ou les vitamines mais également par l’ajout dans la poche ou la perfusion en Y de médicaments.

Les études sur les interactions pharmacocinétiques liées à l’administration concomitante de lipides et de médicaments sont pratiquement inexistantes. Nous prendrons l’exemple de l’amphotéricine B.

Globalement toutes ces études doivent être utilisées avec prudence du fait du caractère multifactoriel de ces interactions. La composition des mélanges nutritifs, les concentrations des nutriments et des médicaments, les protocoles des études d’analyse sont les variables les plus importantes pouvant entrainer des résultats contradictoires ou non généralisables.

De ce fait les recommandations concernant la préparation, la durée de conservation et les modalités d’administration sont essentielles mais difficiles à établir.

L’auteur déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts par rapport aux travaux présentés.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles