Lean Six-sigma : application dans une unité de pharmacotechnie hospitalière

Sara MOLIGNIER1, Salim SENHAJI1, Voahirana RATSIMBAZAFY3,4, Lucie BOUCHOUD1, Pascal BONNABRY1,2
1
Pharmacie, Hôpitaux Universitaires de Genève, Suisse
2 Section des sciences pharmaceutiques, Université de Genève, Université de Lausanne, Genève, Suisse
3 Pharmacie, Centre Hospitalier Dupuytren, Limoges, France
4 UMR 1094, Université de Limoges, France

molignier
Introduction
Le Lean Six-sigma (LSS) est une méthode d’amélioration des processus plébiscitée par les industries depuis la fin du XXème siècle et de plus en plus appliquée dans le milieu hospitalier. Cette méthode vise à améliorer l’efficience des processus en éliminant les gaspillages et diminuant les variabilités.
Nous avons cherché à appliquer cette méthodologie dans notre unité de pharmacotechnie hospitalière qui produisait en 2017 plus de 298000 unités de préparations individualisées et par lots. Nos objectifs étaient d’obtenir une meilleure maîtrise des processus, d’avoir une équipe polyvalente, de lisser et d’optimiser la production.

Matériel et Méthode
L’application de la méthode est basée sur 5 phases successives (Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer, Contrôler). Elle est mise en œuvre par une équipe projet constituée de pharmaciens, de préparatrices et d’une responsable opérationnelle. Elle repose sur la cartographie des processus étudiés, la mesure de la satisfaction des clients et de données quantitatives et qualitatives des processus, l’analyse des gaspillages et de leurs causes racines, et enfin l’élaboration de propositions d’amélioration.

Résultats
Les 5 processus sélectionnés sont les productions non planifiables (préparations magistrales hors chimiothérapie) non stériles et stériles, les productions planifiables non stériles et stériles, et la gestion des stocks. Les cartographies ont été réalisées puis complétées par les mesures réalisées. Suite aux observations sur le terrain et à l’analyse des gaspillages et de leurs causes racines, 102 propositions d’améliorations ont été émises pour optimiser les processus et mieux les maîtriser, dont 91 ont été retenues. Six groupes de travail ont été créés pour mettre en œuvre les propositions. Tout au long du projet, une communication active (mails, réunions bilan d’étape) sur l’avancée des travaux a été réalisée pour motiver la participation de l’équipe.

Conclusion
L’application de la méthodologie LSS a été un succès. Cela nous a permis de cartographier nos processus, de les analyser et de les clarifier par la proposition d’actions correctives. Par exemple, un réaménagement du laboratoire pour les préparations non stériles, la mise en place d’un planning hebdomadaire pour ce secteur et d’outils de gestion de stock ont été instaurés. Le LSS est un projet global d’équipe, simple à mettre en œuvre avec une méthodologie et des outils utilisables par tous. La participation des opérateurs et la prise en compte de leurs remarques au cours du projet permet une réelle facilité du changement puisque les solutions viennent du terrain. Ces travaux nous ont permis de démontrer l’apport que peut avoir la méthodologie LSS pour repenser les processus de la pharmacie hospitalière.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles