Le « dose-banding » des anticancéreux en pédiatrie : une piste à explorer

Agathe Thouvenin, Raksamy Tang, Olivier Bourdon, Thomas Storme Service Pharmacie, Hôpital Robert Debré, 48 boulevard Sérurier 75019 Paris

Objectif

La standardisation des doses d’anticancéreux est un concept de plus en plus utilisé dans les unités de reconstitution centralisées des chimiothérapies. Pourtant ce concept n’a jamais été appliqué aux services pédiatriques car cette population est très hétérogène. La prescription des anticancéreux en fonction de la surface corporelle (SC) entraîne la réalisation de nombreuses doses différentes. Le but de cette étude est de permettre une réorganisation de notre activité de production et faciliter la dispensation des chimiothérapies au service de soin en réduisant le délai de préparation.

Matériel et méthode

La 1ère étape est de déterminer les critères d’éligibilité d’un principe actif à la standardisation des doses. Cinq critères sont importants : la facilité de préparation, une longue durée de stabilité, une production importante, une faible variabilité des doses prescrites et un faible coût. La 2ème étape est de sélectionner les doses arrondies pour les molécules choisies. Pour définir les paliers de doses, la variation maximale entre la dose standard et la dose théorique calculée selon la SC doit être de 5-10%.

Résultats

D’après les 5 critères d’éligibilité prédéfinis, nous avons retenu 2 molécules : la vincristine (VCR) et le méthotrexate (MTX) par voie intrathécale (IT). Les préparations de vincristine représentent en moyenne 7% de notre activité annuelle (700 préparations/an). La VCR a les critères d’éligibilité à la standardisation : une longue stabilité, une répartition des doses étroites avec une facilité de préparation, une production élevée et un faible coût. Six doses arrondies ont été choisies et les intervalles de dose ont été définis avec une différence de plus ou moins 10% par rapport à la dose prescrite. Le MTX par voie IT représente une grande partie de notre activité (9%,). L’avantage est que les posologies sont fixes dans les différents protocoles en fonction de l’âge du patient. Une étude de la répartition des doses de MTX a été réalisée. Deux dosages sont majoritaires : 12 mg et 15 mg.

Discussion/Conclusion

Cette étude nous a permis de réfléchir sur la réorganisation de notre activité. En effet, la mise en place d’une production par lot de deux dosages de MTX par voie IT et de 6 doses arrondies de VCR associé à un système de réattribution des préparations, nous permettra une réduction du délai de dispensation au service, et une diminution du nombre de préparation en garde.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales