La robotisation des préparations des chimiothérapies anticancéreuses : vers une réduction des risques pour les personnels des Unités de Pharmacotechnie.

Canal-Raffin M1,2,3, Léger C2, Atgé B4, Mouilleron C1,3, Larrieu C1,3, Da Silva Caçao O1, Molimard M1, Villa A5, Crauste Manciet S6,7, Verdun-Esquer C3,4
1 Laboratoire de Pharmacologie Clinique et de Toxicologie, CHU de Bordeaux, France
2 Service de Santé Travail Environnement, CHU de Bordeaux, France
3 INSERM U1219, équipe EPICENE, Université de Bordeaux, France
4 AHI33, Service de Santé au Travail, Bordeaux, France
5 Consultation de Pathologie Professionnelle, Hôpital la Timone (AP-HM), Marseille, France
6 U1212 Inserm-UMR 5320 CNRS, ARNA Laboratoire ChemBioPharm, Université de Bordeaux, France
7 Département de Pharmacotechnie, CHU Bordeaux, France


Contexte – objectif
Le nombre de préparations de chimiothérapies anticancéreuses à fabriquer chaque jour ne cesse de croitre. La généralisation de la robotisation pour des préparations standardisables en terme de doses présenterait l’avantage d’améliorer la productivité et la qualité mais aussi de réduire les risques pour la santé des personnels de Pharmacotechnie. Notre Service de Santé au Travail a donc été sollicité pour étudier les risques liés à l’utilisation d’un robot (PSM II Kiro®) pour la préparation des médicaments anticancéreux (MAC).

Méthode
Une équipe pluridisciplinaire a mené des études de poste et une étude de la contamination des surfaces de travail aux MAC lors de 2 journées de préparations de poches de 5-FU et de cyclophosphamide (CP). Le kit développé au CHU de Bordeaux a permis de réaliser des prélèvements de surface tels que sur les poches préparées issues du robot ou de l’isolateur, les suremballages, l’intérieur du robot en fin de journée puis après auto-nettoyage. Une méthode de haute sensibilité (UHPLC-MS/MS ; limite de quantification, LQ5-FU =1 pg/cm² ; LQCP = 0,05 pg/cm²) a permis l’analyse des prélèvements.

Résultats
Les études de poste montrent que l’utilisation du robot réduit le risque physique pour le personnel en diminuant les contraintes musculo-squelettiques par rapport aux préparations effectuées sous isolateur et du fait de l’absence de mouvements répétitifs et contraignants. Pour le risque chimique aux MAC, 63% de la surface des poches issues du robot (n=12/19) étaient contaminées contre 100% sous isolateur (n=10, avec une contamination croisée très importante : 6-7 MAC/poche). Les concentrations ([C]) de ces poches ([C5-FU] = 1-1106 pg/cm² ; [CCP] = 0,05-0,22 pg/cm²) sont nettement inférieures à celles des poches préparées sous isolateur dont les [C] dépassent souvent 10 ng/cm². Seulement, 20% des suremballages de poches étaient contaminées avec le robot (n=4/20) contre 100% (n=12) sous isolateur, avec une [C5-FU] nettement abaissée (192 pg/cm²) et des niveaux de [CCP] toujours très faibles (0,12-0,16 pg/cm²). L’intérieur du robot est peu ou pas contaminé en fin de journée ([C5-FU] <LQ ; [CCP] = 0,23-0,77 pg/cm², n=2/3). L’auto-nettoyage du robot semble efficace ([C5-FU] <LQ ; [CCP]= 0,12 pg/cm², n = 1/3)) et permet de diminuer le risque chimique en réduisant l’usage de produits d’entretien détergents-désinfectants.

Discussion- Conclusion
La généralisation de la robotisation dans la préparation des MAC permettrait d’alléger les contraintes physiques liées à leur préparation manuelle et de réduire considérablement le risque chimique en abaissant les niveaux de contamination de l’environnement de travail en lien étroit avec la présence de MAC à la surface des poches et des suremballages qui transitent jusqu’aux services de soins. Des essais complémentaires sont à mener pour évaluer l’efficacité de l’auto-nettoyage du robot pour d’autres MAC.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles