L’UV-PLS : une méthode non séparative pour doser la morphine dans un véhicule complexe pour forme buvable

Julie Truong 1, Florence Bourdon1, Damien Lannoy1,2, Carole Nassar1, Marine Roche1, Christophe Berneron1, Pascal Odou. 1,2 1 Institut de Pharmacie – rue Philippe Marache - CHU Lille
2 EA GRITA 7365 - Faculté de pharmacie - Univ Lille

Objectif des travaux

La préparation pédiatrique de morphine dans l’InOrpha® à 1 mg/mL se dose en routine par une méthode séparative indicatrice de stabilité en CLHP-UV. Pour sécuriser le contrôle qualité, une méthode de secours en spectrophotométrie UV-visible a été envisagée.
L’InOrpha®, véhicule pour forme buvable est composé d’excipients susceptibles d’absorber dans l’UV- visible, avec risque d’interférence avec la morphine. L’objectif de l’étude est de définir un modèle permettant de quantifier la morphine dans l’InOrpha® sans séparation préalable à partir d’une analyse multivariée de type Partial Least Square (PLS) et de le comparer à la méthode CLHP.

Méthodes

La construction du modèle PLS est réalisée à partir d’un jeu de 12 mélanges contenant différentes teneurs en morphine et d’InOrpha® établi à partir d’un plan factoriel complet à 2 facteurs et 3 niveaux dont le point central est répété 3 fois. Les absorbances sont enregistrées entre 200 et 320 nm. Les paramètres d’évaluation des performances du modèle sont obtenus après validation croisée (leave one out) sur ExcelStat. Le nombre de composantes h est guidé par le (Q2cum)h pour lequel, plus sa valeur tend vers 1, plus le modèle est descriptif. La qualité de prédiction est évaluée par le %REP (erreur relative de prédiction). Le pouvoir explicatif de l’intervalle spectral est apprécié par le %VIP (Variable Importance in Projection) > 0.8. La validation du modèle est réalisée selon les recommandations de la SFSTPpharma basée sur la construction d’un profil d’exactitude avec une limite d’acceptation fixée à ±10% (alpha 5%). Le % de recouvrement d’une préparation de Morphine dans l’InOrpha® 1mg/mL a ensuite été comparé en CLHP-UV et en PLS-UV.

Résultats

Le modèle de régression a été optimisé avec 8 composantes permettant d’obtenir un Q2cum = 0,942. Les REP sont compris entre 0,57% et 1,13%. Dans l’intervalle spectral étudié, 68,5% de VIP>0,8 ont été conservés. L’erreur totale de la méthode est comprise entre -5,77% et 7,65%. Le recouvrement est de 97,5±1,6% vs 97,26±4,2% pour l’UV-PLS vs CLHP-UV, respectivement.

Discussion-Conclusion

La méthode de dosage UV-PLS est conforme aux exigences fixées et l’algorithme permet de quantifier la morphine dans la préparation. Même si cette méthode reste moins spécifique que la chromatographie, couplée à une réaction d’identification des alcaloïdes, elle peut être envisagée en secours pour contrôler la production de la forme buvable de morphine.

Visionner la présentation

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles