L’AMDEC sécurité comme méthodologie d’évaluation du risque d’exposition du personnel de santé à des contaminations résiduelles de surface par des molécules cytotoxiques

L. Lê1,2, D. Martinez1, P. Prognon1,2, E. Caudron1,2 1 Service Pharmacie, Hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris, France
2 Lip(Sys)2, Chimie analytique pharmaceutique, Université Paris Sud, Paris Saclay, Chatenay-Malabry, France

Objectif

L’exposition des professionnels de santé qui manipulent quotidiennement des molécules cytotoxiques mutagènes ou reprotoxiques constitue une problématique d’envergure dans les unités de production au regard des quantités de produits manipulés. Les surfaces contaminées représentant le principal risque d’exposition, une analyse de la sécurité du processus basée sur l’AMDEC (analyse des Modes de défaillances, de leurs effets et de leur criticité) a été menée.

Méthode

Cette méthode conduite par une équipe multidisciplinaire de 2011 à 2017 a permis l’évaluation a priori du risque d’exposition du processus de préparation des chimiothérapies, de la réception des matières premières à la dispensation des préparations. Après identification des défaillances, les risques ont été quantifiés par l’indice de priorité de risque (IPR) calculé à partir des contaminations environnementales mesurées, des moyens de protection et le temps d’exposition de chaque opérateur et hiérarchisées permettant une révision annuelle des mesures correctives.

Résultats

25 défaillances ont été identifiées et depuis 2011, 16 mesures spécifiques axées principalement sur la sensibilisation des acteurs et l’amélioration des pratiques ont été appliquées. En 2011, le risque cumulé était de 912 avec des risques évalués inacceptables pour les préparateurs et agents de ménage et tolérables sous contrôle pour les autres acteurs. En 2017, le risque cumulé est descendu à 272 (-70%) avec des risques acceptables pour l’ensemble des acteurs malgré une augmentation d’activité de plus de 20%.

Conclusion

Au sein de notre unité, cette méthode standardisée nous permet d’évaluer les situations les plus à risque afin de prévenir et d’anticiper le risque d’exposition du personnel aux molécules cytotoxiques. L’IPR en tant qu’indicateur qualité, nous permet d’identifier, prioriser et éliminer les risques du processus de préparations des médicaments anticancéreux avant la survenue d’incidents.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales