Intérêt et faisabilité de la gestion des restes de cytotoxiques dans une unité de préparation centralisée

H. Corneau, D. Schlecht, S. Bauer, S. Froger, J. Grassin CHRU Tours, Hôpital Trousseau, Service pharmacie,
2 boulevard Tonnelé, 37044 Tours Cedex 9, France

L’unité de préparation réalise environ 4000 préparations par an dans un isolateur en surpression, situé dans une ZAC de classe D. La centralisation des préparations des anti-cancéreux présente, notamment, un intérêt économique, en optimisant la gestion des reliquats. L’objectif de cette étude est d’évaluer la faisabilité et les économies générées par la gestion des reliquats des anticancéreux.

L’étude s’est déroulée sur 10 semaines et a concerné 3 médicaments remboursés en sus des GHS : gemcitabine, irinotécan et oxaliplatine, indiqués en cancérologie digestive. Les reliquats générés en cours de préparation sont conditionnés, dans l’isolateur, dans des sachets, préalablement radiostérilisés, et identifiés avec le numéro d’ordonnancier, le nom du produit, la quantité restante, les conditions de conservation, la date d’ouverture du flacon et la durée de stabilité physico-chimique en fonction des données disponibles dans la littérature. Les sachets sont soudés à la sortie de l’isolateur. Un différentiel théorique est établi quotidiennement entre les doses préparées avec ou sans gestion des reliquats.

La gestion des reliquats implique une manipulation rigoureuse lors du conditionnement des reliquats et une gestion quotidienne des périmés. La moyenne des économies réalisée est de 800 € par semaine, soit 41 600 € extrapolée à l’année avec une diminution de 7,5 % des dépenses pour ces trois produits.

La gestion rigoureuse des reliquats génère un réel gain financier. La quantité réellement administrée ne peut être imputée au patient car les logiciels de gestion des stocks et de facturation ne gèrent pas les fractions de flacons. Néanmoins le contrat de bon usage prévoit d’exprimer sous forme fractionnaire les quantités de cytotoxiques administrées par séjour, alors que la tendance internationale est de raisonner au flacon. La facturation sous forme fractionnaire nécessitera donc une adaptation des outils informatiques actuellement à la disposition des pharmacies.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles