Implémentation d’un robot pour la préparation de médicaments intraveineux dans un service de pharmacie

L. Soumoy, C. Decoster, N. Leonard, C. Pirlot, J-D. Hecq CHU UCL Namur, site Godinne, 1, avenue Therasse , 5530 Yvoir, Belgium

Contexte

La reconstitution des traitements par voie intraveineuse par une Unité Centrale de Reconstitution d’Injectables (UCRI) garantit la stabilité chimique et la qualité microbiologique des médicaments injectables prêts à l’emploi et contribue à la qualité et à la gestion globale des soins du patient. Un équipement conséquent est nécessaire. Après les hottes à flux d’air laminaire, les isolateurs et le matériel de fabrication, les robots de production font apparition dans les services de pharmacie hospitaliers

But

Détailler l’implémentation d’un robot de préparation de médicaments intraveineux dans une UCRI

Materiel et méthodes

L’I.V. STATION™ a été implémenté dans une zone protégée du service de production. Les préparations réalisées par des pompes péristaltiques ont été converties sur robot. Les médicaments intraveineux ont été sélectionnés selon plusieurs critères : la fréquence de préparation, la stabilité à long terme après la préparation, la disponibilité en grands conditionnements, ... Les 3 préparations sélectionnées étaient : Ketamine 50mg / 1ml en seringue, Morphine 1mg / ml dans un sac de 100ml de NaCl 0,9 % et Aciclovir, (100 mg à 500 mg) dans un sac de 100 ml de NaCl 0,9%.

Resultats

Trois opérateurs ont été formés et jugés compétents pour utiliser i.v. STATION ™. Actuellement, 35% des Ketamine reconstitués en UCRI sont produits par le robot, 47,53% de Morphine et 37% d’Aciclovir.
Dans la pratique, les avantages de la préparation automatisée sont une plus grande cohérence des processus et des produits, une précision accrue des produits, une documentation précise et complète, un traitement digitalisé intégré.
Les principaux inconvénients sont le risque d’échec. En effet, après les interventions sur la machine, la remise en service de l’I.V. STATION™ et de la salle blanche sont nécessaires. D’autres inconvénients sont les coûts d’investissement élevés et les coûts de maintenance élevés, une diminution de la satisfaction des travailleurs (initialement convaincus), une complexité lorsque les produits sont convertis ou ajoutés et de nouvelles erreurs potentielles.

Conclusions

L’implémentation d’un robot dans une UCRI est un véritable défi quotidien mais permet d’augmenter le contrôle de la qualité des préparations.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles