Impact galénique d’un changement de véhicule pour suspension buvable

A. Allainmat-Lemercier1, P. Rault1, P-N. Boivin11, N. Brandhonneur2, P. Le Corre2, M-A. Lester1 1 Pharmacotechnie Pôle Pharmacie-CHU de Rennes
2 Laboratoire de Pharmacie Galénique, Biopharmacie et Pharmacie Clinique - Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, Université de Rennes, France

La pharmacie du CHU de Rennes assure la préparation de 2000 suspensions buvables à visée pédiatrique par an. En 2015, l’hôpital a changé d’agent suspensif au profit du Syrspend®. Cependant, dans certains cas, des incompatibilités galéniques ont été observées lors de la mise en suspension de certaines spécialités pharmaceutiques avec formation d’agrégats. L’hypothèse de l’influence des excipients a été posée et une étude de l’impact de 4 excipients (lactose, cellulose, silice et amidon) sur le véhicule a été menée.

L’objectif était de confirmer cette hypothèse pour réaliser un outil vérifiant la faisabilité d’une suspension buvable selon la formulation de la spécialité utilisée.

Trois lots de chaque excipient à 1%, 5% et 10%, ont été préparés. L’étude, conduite à différents intervalles sur 28 jours, mesurait différents paramètres : viscosité, pH, osmolalité, et aspect macroscopique. L’exploitation des données a été réalisée grâce à des tests statistiques et par comparaison aux résultats du laboratoire Fagron.

Les résultats obtenus confirment l’hypothèse posée. En effet, la silice provoque une gélification significative de la suspension dès 1% de concentration. Même constat pour la cellulose aux concentrations de 5 et 10%. Ainsi, lors de la présence d’un de ces 2 excipients, le recours à une suspension sera évité. Concernant le lactose et l’amidon, leur présence n’affecte pas la galénique des suspensions buvables. Un arbre décisionnel a ainsi été construit orientant le pharmacien sur la forme galénique orale à privilégier (gélules ou formes liquides) au vu des spécialités disponibles.

Cette étude a permis de développer un outil d’aide de faisabilité de futures suspensions buvables. Cependant, les quantités d’excipients présents dans les spécialités étant rarement communiquées par les laboratoires pharmaceutiques, il est prévu d’intégrer les données de la littérature. Pour compléter cet outil, cette étude sera poursuivie avec d’autres excipients.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales