Formulation des formes ophtalmiques à l’hôpital

D. Brossard Université Paris Descartes, Faculté de Pharmacie, UPGCI, INSERM U1022, CNRS UMR 8151, Paris, France

La fabrication de formes ophtalmiques à l’hôpital concerne principalement la forme collyre mais peut également porter sur des solutions pour des injections intraoculaires (intravitréenne, intracamérulaire). A l’hôpital, il s’agit de répondre à un besoin des ophtalmologistes non satisfait par l’industrie pharmaceutique.

La formulation d’une solution ophtalmique doit répondre à 3 objectifs principaux : stérilité avant et après ouverture, tolérance au site d’administration et stabilité physico-chimique au cours du temps. Ceci va conditionner les caractéristiques de la solution et le choix des excipients. Ainsi la formulation devra porter sur l’optimisation du solvant, du pH et de l’isotonie mais pourra également s’intéresser à la viscosité, la tension superficielle et la stabilité chimique (antioxydant).

Le procédé de fabrication devra prendre en compte la méthode d’obtention de la stérilité et le choix d’un conservateur antimicrobien sera lié au conditionnement choisi (mono ou multidoses).

Une autre réflexion doit porter sur la nature du principe actif : matière première pharmaceutique ou spécialité injectable. Même si les Bonnes Pratiques de Préparation Française privilégie cette dernière solution la question doit être posée en prenant en compte différents facteurs comme la quantité fabriquée, les moyens de production disponibles et les caractéristiques propres du principe actif et de la spécialité injectable.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales