Exposition professionnelle des personnels de santé aux cytotoxiques

S. N’Daw, D. Flavien, M. Philippe, H. Ogier, R. Alain
Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), Département Polluants et santé, rue du Morvan, CS 60027, 54519 VANDOEUVRE LES NANCY Cedex, France.


Les médicaments cytotoxiques utilisés dans les traitements des cancers présentent une toxicité intrinsèque, du fait de leurs propriétés génotoxiques, tératogènes et cancérigènes. Les professionnels de santé peuvent y être exposés lors de toutes les étapes de leur mise en œuvre (fabrication, préparation, administration et élimination). Les contaminations résultent essentiellement d’une pénétration par voie transcutanée ou par inhalation d’aérosols, lors de la manipulation des cytotoxiques et des excréta des patients. Il est donc nécessaire de garantir la sécurité des professionnels de santé en mettant en place des mesures de prévention adéquates.
Cependant, les études publiées depuis les années 2000, font encore état d’exposition du personnel concerné et de contaminations fréquentes des surfaces de travail dans les hôpitaux. Il est donc essentiel pour les établissements hospitaliers de mettre en place des programmes pour évaluer les expositions, juger de l’efficacité des mesures de protection mises en place et établir des priorités en matière de prévention.
Cette présentation revient sur les principales données d’exposition collectées en France ces dix dernières années par l’INRS. Les expositions des personnels ont été évaluées par la biométrologie et par la mesure de la contamination de leur environnement de travail. La biométrologie, par le dosage des cytotoxiques ou de leurs métabolites dans les liquides biologiques, permet d’évaluer les expositions en prenant en compte toutes les voies d’absorption (respiratoire, cutanée et orale). Par conséquent, elle rend compte de l’efficacité des méthodes de travail et des moyens de protection utilisés. Les prélèvements de surface sont utiles pour sensibiliser le personnel au respect des bonnes pratiques de manipulation et aux principales sources de contamination et pour évaluer l’efficacité des procédures de nettoyage.
Les données présentées font le point sur les expositions dans les pharmacies hospitalières, les services d’oncologie mais également dans les services de chirurgie lors de chimiothérapies intrapéritonéales.
Ces expositions concernent toutes les catégories professionnelles dans les établissements. Les mesures de la contamination de l’environnement de travail ont apporté des éléments sur les principales sources d’exposition. Tous les moyens doivent donc être mis en œuvre pour réduire les expositions et les maintenir au niveau le plus faible possible. Il convient avant tout d’identifier toutes les catégories professionnelles susceptibles d’être exposées de façon directe ou indirecte afin de leur proposer des mesures de prévention adaptées. Les principaux déterminants de l’exposition doivent être identifiés et pris en compte dans la maîtrise du risque cytotoxique. Enfin, les données présentées mettent en évidence le besoin d’un suivi régulier des expositions pour maintenir un niveau de vigilance optimal du personnel pour éviter toute dérive dans le temps.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles