Expérience en pratique clinique avec Savene (dexrazoxane) dans le traitement des extravasations d’anthracyclines

F. Duvivier CHPLT, Verviers, Belgique

Les extravasations (EV) d’anthracyclines (AC) sont une complication rare mais potentiellement très invalidante des chimiothérapies (CT), pouvant entraîner des lésions cutanées sévères avec nécessité de débridement chirurgical, une invalidité fonctionnelle à court et plus long terme, et un retard du programme de CT consécutif à la prise en charge de l’EV.

Savene est le seul antidote autorisé pour le traitement des EV d’AC. Le traitement consiste en une perfusion intraveineuse périphérique de 1 à 2 heures, à débuter dès que possible et dans les 6 heures suivant l’EV, et à répéter 24h et 48h après la 1ère perfusion. L’efficacité du traitement a d’abord été démontrée au cours d’essais cliniques, sur des EV périphériques, confirmées par biopsie, avec un taux de 98 % de non-nécessité de recours à la chirurgie pour cause d’ulcération ou de nécrose tissulaire, et un maintien du programme initial de CT chez 71% des patients. Ces données d’efficacité ont été récemment confirmées en Belgique, en pratique clinique, chez 41 patients présentant une EV d’AC, dont la majorité (28/41) sur cathéter veineux central (CVC). Le taux d’efficacité rapporté (c.à.d. absence d’ulcération ou de nécrose justifiant une chirurgie) est similaire (95%) à celui rapporté dans les études, il en est de même pour le maintien du programme de CT (chez 73% des patients). Huit effets indésirables ont été rapportés chez 4 (9,8%) patients (dont thrombopénie, neutropénie, nausées), le plus souvent réversibles. Une fibrose locale a persisté chez 2 patients, non liée directement à une nécrose tissulaire. Un patient a rapporté une douleur transitoire au bras.

D’autres cas cliniques viennent confirmer le profil favorable d’efficacité/tolérance de Savene, chez l’adulte, dans le traitement des EV d’AC, périphériques ou sur CVC, dès lors que Savene est initié rapidement, les procédures de refroidissement stoppées suffisamment tôt et le diluent spécifique Savene utilisé, afin de minimiser les réactions au point d’injection.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles