Évaluation des risques psychosociaux en unité de production

Soazic CADORET, Virginie RATTE, Corinne DELAIRE, Frédéric MARÇON
Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens-Picardie, Amiens, France


Introduction
Les risques psychosociaux (RPS) sont définis comme un risque pour la santé physique et mentale des travailleurs. Leurs causes sont à rechercher à la fois dans les conditions d’emploi, les facteurs liés à l’organisation du travail et aux relations de travail. Le Code du travail impose de les évaluer en entreprise.
Objectifs. Ce travail a pour objectif d’évaluer les RPS dans une unité de production de médicaments.

Matériel et méthodes
L’évaluation a été réalisée sur une période de 18 jours en décembre 2020. Elle s’est déroulée au sein d’une équipe produisant des préparations stériles et non stériles (hors chimiothérapie), de 17 professionnels (préparateurs, internes, cadre, pharmaciens) par un questionnaire autoadministré interrogeant 7 familles de risques.

Résultats
Le taux de retour des questionnaires a été de 59%. Le taux moyen d’exposition (TE) aux RPS a été mesuré à 28% au sein du secteur. La charge et l’intensité du travail ainsi que les exigences émotionnelles liées au travail sont ressorties comme les deux premières familles de RPS avec respectivement des TE de 39% et de 32% suivi par l’autonomie (TE 30%) et la qualité des rapports sociaux (TE 30%).
L’interruption des taches (TE 60%) ou la gestion des imprévus (TE 60%) ont été identifiées comme les principaux facteurs de risque en lien avec la perception de la charge et de l’intensité de travail, sur un secteur requérant une vigilance importante (TE 58%) et pour lequel le rythme de production est perçu comme soutenu (TE 48%).
Concernant la perception de l’exigence émotionnelle, elle est principalement liée au sentiment fort d’interdépendance dans le travail accompli (TE 85%) susceptible de désorganiser le secteur lorsque des erreurs sont commises.
En lien avec l’autonomie, l’impossibilité d’interrompre son travail pour prendre une pause (TE 60%) et l’absence de consultation concernant les projets de service (TE 50%) constituaient les deux principaux facteurs de risques.
En ce qui concerne la qualité des rapports sociaux, le personnel restait exposé à des situations conflictuelles (TE 30%) essentiellement liées à l’organisation du travail, l’absence de communication ou une perception différente des priorités avec un taux d’exposition aux violences physiques ou verbales inférieur à 5%.
Le niveau d’entre-aide, les temps de réunion identifiés et l’accès aux informations notamment aux procédures ont été relevés comme des facteurs protecteurs

Discussion-Conclusion
Cette enquête a permis d’identifier des facteurs de RPS sur lesquelles travailler (interruption des taches, l’organisation des pauses, gestion de projet) et des facteurs protecteurs à promouvoir (autonomie d’organisation du travail, entraide), au sein d’un environnement de travail sécurisé par un accès facile aux informations nécessaire à la réalisation du travail.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles