Evaluation de la contamination chimique du circuit du contrôle analytique des préparations stériles injectables

L. Jordono 1, G. Bouguéon1,2, A. Berroneau1, S. Crauste-Manciet1,2 1 Pharmaceutical Technology Department, Bordeaux University Hospital CHU de Bordeaux, France
2 ARNA Laboratory ChemBioPharm U1212 Inserm-UMR 5320 CNRS -Bordeaux University, France

Contexte et Objectifs

La contamination chimique lors de la préparation des médicaments cytotoxiques a été largement étudiée. Cependant peu de données sont disponibles concernant le risque de contamination chimique associé au contrôle analytique des préparations de produits cytotoxiques [1]. Le but de cette étude a donc été d’évaluer par simulation la contamination chimique associée au contrôle analytique.

Matériels & Méthodes

le sulfate de quinine marqueur fluorescent, sensible et non toxique a été utilisé pour remplacer les molécules cytotoxiques. L’évaluation a concerné toutes les étapes du circuit du contrôle analytique : de la réalisation d’un échantillon dans l’isolateur à l’étape d’analyse finale par chromatographie liquide haute performance (HPLC, Dionex) ou spectrométrie UV-visible/Raman QCRx (Icônes Services). A partir d’une poche de quinine (5g/L), 60 échantillons ont été prélevés soit 30 flacons plastiques d’un volume de 0.5mL pour l’analyse HPLC et 30 flacons en verre d’un volume de 1mL pour l’analyse QCRX. Chaque étape a été observée sous une lampe UV afin de révéler la fluorescence de la quinine et dénombrer les tâches (échelle semi quantitative).

Résultats

Après réalisation des échantillons, les septums étaient contaminés pour 86% des flacons HPLC et 73% de ceux pour l’analyse QCRx. Le champ stérile dans l’isolateur était contaminé par 39 et 13 tâches respectivement pour les flacons HPLC et QCRx. Après transfert par le le sas de sortie, 34% des flacons HPLC et 50% de ceux QCRx présentaient un niveau de contamination supérieur (septum) et des gouttelettes ont été détectées sur la surface du sas de sortie avec respectivement 35 et 16 tâches pour les séries HPLC et QCRx. Lors de la sortie de l’isolateur, les gants de l’opérateur étaient contaminés (13 tâches) pour la série des flacons de QCRx, alors qu’aucune contamination n’a été trouvée pour la série HPLC. Les boîtes de stockage des échantillons près des appareils d’analyse sont également apparues contaminées. Enfin, après l’analyse HPLC, 83% des flacons présentaient un niveau de contamination supérieur (septum/bouchon) contre 53% (septum) après analyse QCRx.

Discussion-Conclusion

Ce travail met en évidence que le contrôle analytique peut représenter une source de contamination chimique, à la fois pour les opérateurs et l’environnement. Pour ne pas perturber l’activité de production de routine, ce travail a été réalisé en dehors des horaires d’ouverture de l’unité de productions stérile. La faible charge de travail lors l’étude comparativement à l’activité de routine pourrait sous-estimer le niveau de contamination. Il n’a pas été possible de déterminer par la simulation si l’une des méthodes d’analyse par HPLC ou QCRx était plus à risque. Dans tous les cas ce travail justifie les mesures de protections individuelles mises en place dans notre structure, notamment l’utilisation de flacons d’analyse et de boîtes de stockage jetables, le port de gants obligatoire avec une fréquence de changement élevée, la protection de la surface des claviers d’ordinateur avec du film plastique. Pour un haut niveau de production et d’analyse de préparations cytotoxiques, des zones confinées dédiées devraient être envisagées.

Visionner la présentation

[1Crauste-Manciet S, Sessink P, surface contamination results- multicentre study for laboratory environments. 19th GERPAC Conference, 6-7 October 2016, Hyères, France

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles