Evaluation d’un nouveau dispositif de détection rapide de la contamination chimique : BD HD Check®

D. Montméat, M. Jobard, M.-L. Brandely-Piat, R. Batista
Service de Pharmacie, GH Centre Université de Paris, Hôpital Cochin, AP-HP, France


Introduction
La contamination par les médicaments anticancéreux est un risque exposant tous les corps de métiers de l’hôpital allant de la réception des anticancéreux à leur élimination. La maitrise de ce risque passe par la surveillance de la contamination chimique des surfaces. Le plus souvent, ces contrôles sont sous-traités avec un délai de plusieurs semaines entre les prélèvements et l’obtention des résultats, ce qui n’est pas adapté à certaines situations comme par exemple, la validation de l’absence de trace d’anticancéreux après nettoyage lors d’un bris de flacon. Le BD HD Check® system Analyser (Becton Dickinson) est présenté comme un dispositif de détection rapide de la contamination chimique et pourrait répondre à ce besoin. L’objectif de ce travail a été d’évaluer le dispositif au sein de notre unité.

Matériel et Méthodes
Le BD HD Check® utilise une méthode d’immunochromatographie indirecte pour la détection qualitative en 10 minutes de 3 molécules (cyclophosphamide, methotrexate et doxorubicine). Les limites de détection (LD) annoncées par le fournisseur (0,5 ng/cm² pour le cyclophosphamide et 0,1 ng/cm² pour le méthotrexate et la doxorubicine) ont été vérifiées par dépôt des 3 molécules sur une surface en plastique jetable de 30*30 cm. Un témoin négatif avec de l’eau a été réalisé. La recherche d’interférences avec les solvants (NaCl 0,9%, Glucose 5%) et 5 détergents couramment utilisés au sein de notre établissement [Surfanios Premium®, 3 en 1 Premium® et Surfa’Safe® (Anios) ; Eyrnet sol® (Eyrein) et NOV® (Elco Pharma)] a également été effectuée. Chaque prélèvement a été réalisé par écouvillonnage en « S » de la surface. L’écouvillon a été placé dans une solution tampon pendant 30 secondes puis la solution a été analysée par le BD HD Check® après dépôt sur une cartouche spécifique à l’anticancéreux recherché.

Résultats
Les LD sont conformes aux spécifications annoncées par le fournisseur. Aucune interférence n’a été mise en évidence avec les solvants. Des interférences entre la détection du méthotrexate, du cyclophosphamide et des détergents ont été mises en évidence (faux positifs) : méthotrexate et Surfanios Premium® et 3 en 1 Premium® ainsi que cyclophosphamide et Surfanios Premium® et Surfa’Safe®. Dans le premier cas, la fonction chimique à l’origine de l’interférence semble être un groupement guanidine. Dans le second cas, il s’agirait d’une interférence avec la fonction amine présente dans le cyclophosphamide et les 2 détergents. Aucune interférence n’a été retrouvée pour la détection de la doxorubicine.

Conclusion
La mise en évidence d’interférences entre la détection du méthotrexate et du cyclophosphamide et des détergents utilisés au sein de notre établissement montre que le BD HD Check® n’est pas adapté à la recherche de contamination par ces 2 molécules. Le fournisseur doit apporter des mesures correctives pour que le BD HD Check® soit utilisable en routine.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles