Etude de stabilité de l’étoposide en solution dans des dispositifs pour perfusion portable de type Intermate®

Alison Klasen1, 3, Romain Kessari2, Lionel Mercier2, 3, Cyril Valade2, Romain Desmaris2, Angelo Paci2, 3 1 Département de Biologie et Pathologie médicales. IGR, 114, rue Edouard Vaillant - 94805
VILLEJUIF Cedex, France.
2 Département de Pharmacie Clinique. IGR, 114, rue Edouard Vaillant - 94805 VILLEJUIF Cedex, France.
3 Service Interdépartemental de Pharmacologie et d’Analyse du Médicament. IGR, 114, rue Edouard Vaillant - 94805 VILLEJUIF Cedex, France.

Dans le cadre de la de prise en charge par l’hôpital de jour des patients atteints de cancer, certaines chimiothérapies peuvent être administrées via l’utilisation de diffuseurs portables pour perfusion (DP). Nos contraintes d’administration nécessitent une stabilité minimale de 6h. C’est dans ce cadre et dans un but d’amélioration du confort des patients qu’une étude de stabilité de l’étoposide en solution (VP16) a été menée. L’objectif était de confirmer que la stabilité du VP16 était suffisante pour une telle utilisation.

Nous avons étudié la stabilité du VP16 en solution dans le NaCl 0,9% et le G5%, sur 24h, dans des DP type Intermate® à 3 concentrations différentes (100, 400 et 600 mg/L), placés à 25°C (TA) et 33°C. La méthodologie consistait en un suivi de l’évolution de la concentration en principe actif par chromatographie liquide haute performance couplée à une détection spectrophotométrique UV. Cette méthode permettait le suivi de l’apparition d’éventuels produits de dégradations. La solution était considérée comme stable si la concentration ne variait pas de +/- 5% de la concentration initiale.

Pour une concentration de 100mg/L, la solution est stable 24h dans le NaCl 0,9% et 12h dans le G5%, à TA et 33°C ; à 400mg/L la stabilité est de 24h dans les 2 solvants à TA et 33°C ; à 600mg/L la stabilité est de 8h à TA et 6h à 33°C, dans les 2 solvants. Une étude de dégradation forcée (conditions ICH) a montré que la baisse de la concentration en VP16 est imputable au phénomène de précipitation.

L’étude a permis de conclure à une stabilité suffisante des solutions de VP16 pour les conditions testées, au regard des objectifs fixés. L’étoposide est désormais administré dans ces dispositifs pour une utilisation en hôpital de jour pédiatrique.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales