Etude de stabilité d’un mélange de nutrition parentérale ternaire après ajout d’insuline humaine

Henry H 1,2, Lannoy D 1,2, Simon N 1,2, Bourezg Z 3, Décaudin B 1,2, Odou P 1,2
1. Univ. Lille, EA 7365 - GRITA - Groupe de Recherche sur les formes Injectables et les Technologies Associées, F-59000 Lille, France
2. CHU Lille, Institut de Pharmacie, Processus Pharmacie clinique, F-59000 Lille, France
3. Clinical Nutrition, Baxter R&D Europe, Boulevard d’Angleterre 2-4, B-1420 Braine-l’Alleud, Belgique

Introduction
Les mélanges de nutrition parentérale (NP) induisent l’administration de quantités importantes de glucose. L’hyperglycémie est un effet secondaire fréquent, pouvant avoir des effets potentiellement délétères. Par conséquent, de l’insuline humaine est parfois ajoutée directement dans la poche de NP. L’ajout de médicaments dans la NP est fortement déconseillé, en particulier dans le cas de mélanges de NP ternaires (NPT). En effet, les mélanges de NPT sont des émulsions qui peuvent être déstabilisées, voire rompues par l’ajout de médicaments ou d’autres nutriments. L’objectif principal de ce travail était d’étudier la stabilité in vitro d’un mélange de nutrition parentérale ternaire après ajout d’insuline humaine dans la poche.

Matériel et méthodes
Trois mélanges industriels de NPT (Olimel N7E®, Baxter) supplémentés en vitamines (Cernevit®, Baxter) et oligoéléments (Nutryelt®, Aguettant) ont été préparées en tant que référence. DE l’insuline humaine (Umuline rapide®, Lilly) a été ajoutée à une concentration finale de 20 UI/L dans 3 autres poches de NPT supplémentées. Le PFAT5, défini dans la Pharmacopée américaine, représente la proportion de globules lipidiques ayant un diamètre supérieur à 5 μm ; un mélange de NPT est considéré comme stable lorsque ce paramètre est inférieur au seuil de 0,05%. Le PFAT5, le pH et l’osmolalité des NPT ont été mesurés en triplicat immédiatement après ajout de l’insuline et sur une période de 24 heures. Les poches de NPT ont été stockées à 25°C. Pour chaque condition, des échantillons étaient prélevés dans les poches à 0 et 24 heures après l’ajout de l’insuline et immédiatement analysés. Une analyse descriptive des différents paramètres a été effectuée (moyenne ± ET).

Résultats
Les valeurs de PFAT5 ont varié de 0,018 % à 0,005% sans insuline vs. 0,017% à 0,004% en présence d’insuline. Quelque soit le milieu (NPT avec ou sans insuline), les valeurs de pH à t0 étaient comparables (6,35 ± 0,01 vs 6,36 ± 0,01) et l’évolution était < 0,1 unité sur 24h. Concernant l’osmolalité, les moyennes initiales étaient similaires : 1700,3 ± 14,0 mOsm/kg sans vs. 1718,7 ± 15,9 mOsm/kg avec insuline. Au total, les osmolalités sont restées constantes entre t0 et t24 (coefficients de variation respectifs de 0,7% and 0,3% sans et avec insuline).

Discussion et Conclusion
Toutes les valeurs de PFAT5 étaient inférieures au seuil de 0,05%1 avec et sans insuline. Cette hypothèse est confirmée par la constance des valeurs de pH et d’osmolalité. L’ajout d’insuline humaine dans les mélanges de NPT apparaît comme une bonne solution pour éviter la survenue d’hyperglycémie chez les patients traités par NP. En effet, le glucose et l’insuline sont alors administrés conjointement..
Cependant d’autres études sont nécessaires pour prouver qu’après mise en présence, le mélange de NPT mais aussi l’insuline restent stables. La stabilité physicochimique d’une émulsion parentérale est indispensable pour garantir sa sécurité d’emploi. Dans le présent travail, la stabilité de l’émulsion de NPT après ajout d’insuline humaine a été démontrée. Ces résultats doivent être renforcés par des mesures du potentiel zêta et la distribution de taille des globules lipidiques. De plus, des études de stabilité de l’insuline en conditions réelles sont nécessaires pour compléter ces expériences.

1. United Standard Pharmacopoeia, chapter 729.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles