Etude de stabilité d’un collyre d’imipénem/cilastatine 5 mg/mL

Mathilde Grande, Sophie Potin, Marie-Laure Brandely, Laurence Labat, Rui Batista, François Chast Service de pharmacie
Hôpitaux Universitaires Paris Centre, AP-HP,
1 place du Parvis Notre-Dame, 75004 Paris

Les collyres d’imipénem/cilastatine 5mg/mL préparés à la PUI sont conservés 3 jours, entre 2°C et 8°C. Nous avons effectué une étude de stabilité pour déterminer les modalités d’une conservation plus longue.

Matériels et Méthode

Validation analytique de la méthode de dosage : la concentration est déterminée en CLHP couplée à une détection UV à 298 nm. La phase stationnaire est C18 Hypersil® BDS (250×4,6mm ; 5µm). La phase mobile se compose d’un tampon KH2PO4 7M pH 7,30 et d’acétonitrile 99,7/0,3 (v/v).

Etude de dégradation forcée : recherche des produits de dégradation de l’imipénem en présence de H2O2 3%, NaOH 1N, HCl 1N et à 60°C.

Etude de stabilité en temps réel : trois lots de collyres sont préparés à partir d’imipénem/cilastatine 500mg/500mg Mylan® dans un isolateur stérile en surpression. Trois conditions de conservation sont testées : 2°C et 8°C, -20°C, -80°C. Les paramètres étudiés sont l’aspect visuel, l’osmolalité, le pH et la teneur en imipénem à J3, J7, J14, J21, J30 et à Jx+1 et Jx+3 après décongélation et conservation entre 2°C et 8°C.

Résultats

La méthode de dosage de l’imipénem est validée selon la norme ICH Q2(R1) avec une linéarité entre 0,02 mg/mL et 0,2 mg/mL (r²>0.999), répétabilité : CV<0,71%, fidélité intermédiaire : CV<5,5%. Nous détectons les produits issus d’une dégradation forcée. Les collyres sont instables dès le 3ème jour de conservation entre 2°C et 8°C et -20°C. Ils sont stables un mois à -80°C mais uniquement un jour après décongélation. La perte en principe actif est corrélée avec l’apparition d’une coloration. Le pH initial diminue au cours du temps, l’osmolalité reste inchangée.

Conclusion

La méthode analytique mise au point permet un dosage en routine de l’imipénem et détecte les produits de dégradation. L’organisation de la production est incompatible avec ces modalités de conservation. Nous nous orientons vers l’utilisation du doripénem connu pour une meilleure stabilité.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales