Etude de la stabilité d’un biosimilaire du Rituximab dilué dans du NaCl 0.9% en poche de polyoléfine, avec excursion prolongée de température à 25°C.

Brégaint T. (1) ; Le Guyader G. (1) (2) ; Vieillard V. (1) (1) Pharmacie, CHU Henri Mondor, 51 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 94000 Créteil, France
(2) Pharmacie, Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, 40 avenue de Verdun, 94000 Créteil, France

Contexte
Le Rituximab est un anticorps monoclonal utilisé dans diverses indications hématologiques, rhumatoïdes et auto-immunes. Le laboratoire fabriquant revendique une stabilité, après dilution dans du NaCl 0.9%, de 30 jours à 4°C, et de 24 heures supplémentaires à 25°C, limitant sa préparation anticipée.

Objectifs
Etudier la stabilité physicochimique du Rituximab biosimilaire en flacons après ouverture (10 mg/mL), ainsi qu’après dilution (1 et 4 mg/mL) dans des poches de NaCl 0.9% en polyoléfine, à 4°C pendant 12 mois, et à 25°C pendant 28 jours.

Matériel et méthodes
Les poches ont été préparées en conditions stériles à partir de 3 lots différents. Différentes méthodes validées et orthogonales telles que la diffusion dynamique de la lumière (DLS), l’analyse de la turbidimétrie, la chromatographie ionique et d’exclusion stérique (SEC), l’analyse du pH, de l’osmolalité et de la densité ont permis l’analyse de la stabilité physicochimique du Rituximab biosimilaire. Enfin, la stabilité structurale de l’anticorps a été analysée par peptide mapping, spectroscopie infrarouge et par spectroscopie UV et de fluorescence.

Résultats
Aucune instabilité physico-chimique n’a été mise en évidence que ce soit à 4°C pendant 12 mois ou à 25°C pendant 28 jours. Quelques soit les conditions de conservations et les concentrations étudiées, aucune modification des profils chromatographique SEC et ionique n’a été observée, confirmant l’absence de modification de la structure initiale, notamment des phénomènes d’oligomérisation, de fragmentation ou de désamidation. La DLS a mis en évidence une répartition monodisperse (pdi à 0.043 ± 0.02), avec un diamètre moyen restant constant dans le temps (12.01 ± 0.52 nm). De plus, l’absence de modification de la turbidance confirme l’absence de formation d’agrégats visible ou sub-visible (indice d’agrégation < 10). Le pH, l’osmolalité et la densité sont également restés constants au cours de l’étude. Le peptide mapping n’a montré aucune modification de la structure primaire de l’anticorps après 12 mois à 4°C et 28 jours à 25°C. La spectroscopie infrarouge ne montre pas non plus de modification de la structure secondaire. L’analyse par spectroscopies UV et de fluorescence n’a pas montré de modification de l’environnement des acides aminés aromatiques confirmant l’absence de modification de la structure tertiaire de l’anticorps.

Conclusion
Le Rituximab biosimilaire est stable pendant 12 mois à 4°C, aux deux concentrations étudiées (1 et 4 mg/mL) et en flacon après ouverture à 10 mg/mL. Les poches peuvent également être conservées à 25°C pendant 28 jours. Cette nouvelle stabilité permet la fabrication anticipée du Rituximab et son utilisation après une excursion thermique prolongée à 25°C.

Mots clés  : Rituximab, Biosimilaire, Stabilité physicochimique

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles