Etude de l’ajout de la L-Carnitine dans de mélanges binaires de nutrition parntérale pédiatrique

S. Renaud, N. Chouaou, D. Reitter, T. Liautaud, L. Sedrati, S. Coulon ; Pharmacie à usage Intérieur du Grand Hôpital de l’Est Francilien, site de Marne-La-Vallée, 2-4 cours de la Gondoire, 77600 Jossigny, France

Introduction
L’unité de préparation de nutrition parentérale (NP) du site de Marne-La-Vallée produit à l’aide d’un automate les mélanges binaires destinés aux prématurés du service de réanimation néonatale (RNN) du site de Meaux. La L-Carnitine est un composant primordial au transport des acides gras au sein des mitochondries dont l’administration est recommandée par l’ASPEN chez le nouveau-né. Au sein du service de RNN, la dose de L-Carnitine prescrite est préparée par une infirmière puis administrée en Y du mélange binaire. Cette étape expose à un risque d’erreur et de contamination accru. L’objectif de ce travail est d’étudier l’influence de l’ajout de L-Carnitine dans les mélanges binaires produits par la pharmacie.

Objectif
Comparer la stabilité de mélanges binaires de NP en présence et en l’absence de L-Carnitine.

Matériels et méthodes
A partir de l’analyse des prescriptions des mélanges binaires de NP sur 6 mois, 3 types de formules ont été identifiées avec un risque de précipitation phosphocalcique différent. 2 séries de 6 poches par formule, 3 sans et 3 avec L-Carnitine (0,05 mg/mL), ont été produites et conservées entre 2 et 8°C pendant 7 jours puis 24h à température ambiante. Les analyses suivantes ont été réalisées à J0, J2, J4, J7 et J8 : suivi des concentrations en sodium, potassium, calcium, magnésium et glucose ainsi que la mesure de l’osmolalité et du pH. Le contrôle de la stérilité a été effectué par la méthode Bactalert®. L’analyse des particules visibles a été réalisée par contrôle visuel et celle des particules invisibles par spectroscopie d’absorbance UV-Visible et étude de la diffusion dynamique de la lumière.

Résultats
Aucunes particules visibles ni invisibles n’ont été identifiées dans nos préparations. Aucune variation supérieure à 10% n’a été mesurée pour l’ensemble des analyses physicochimiques pour les 3 types de formules (rapports Ca/P à 0,1, 1 et 2). Toutes les préparations ont satisfait à l’essai de stérilité
.
Discussion et conclusion
Cette étude montre que l’ajout de L-Carnitine n’influence pas la stabilité des 3 formules réalisées. L’ajout de L-Carnitine est ainsi fortement envisagé pour la préparation des mélanges binaires de NP pédiatrique de la RNN. Une 3e série sera nécessaire pour confirmer la reproductibilité de nos résultats. Une étude de stabilité de la L-Carnitine dans ces conditions devra également compléter ce travail.
Cette étude a nécessité de nombreux moyens techniques et une coordination avec plusieurs services externes à la pharmacie.

Source : A.S.P.E.N. position paper : recommendations for changes in commercially available parenteral multivitamin and multi-trace element products. Vanek VW, Borum P, Buchman A, et al Nutr Clin Pract 2012 ;27(4):440-91.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles