Etude de contamination environnementale dans l’unité de préparation et le service d’HDJ de l’Institut Curie

T. Rusu, J. Fouque, F. Cartier, S. Thevenet, L. Escalup Pharmacie Institut Curie,
Paris, France

Introduction/Objectif

L’objectif de cette étude est d’évaluer la contamination environnementale au sein de l’Unité de Préparation des Anti-Cancéreux (UPAC) et de l’hôpital de jour (HDJ) d’oncologie, et de la comparer avant et après l’implantation de nouveaux dispositifs de préparation et d’administration d’anticancéreux. Le traceur utilisé est le cyclophosphamide (CP).

Matériel et méthodes

Les dispositifs sécurisés utilisés avant sont Spiros® (Hospira) / Spike (Codan), arbre à perfusion (ICU), robinet 3 voies et ceux utilisés après sont les nouveaux dispositifs de la gamme Qimono® (Vygon) pour la préparation et l’administration. Les prélèvements dans l’isolateur ont été effectués sur la surface des poches et tubulures, des flacons de CP et leur spike, la paillasse, la paroi de l’isolateur et les gants néoprène. En HDJ les prélèvements ont été réalisés sur la zone de réception des traitements, les chariots infirmier, les poubelles des chariots, le sol sous potence, les fauteuils patients, ainsi que dans les toilettes patients (témoin positif). Une surface de 20x20cm a été prélevée sauf pour les gants, flacons et poches. Une méthode analytique par LC-MS a été mise au point et validée de 2 à 250 ng/ml. La limite de quantification est de 20 ng ou 0,05ng/cm². Les tests de Wilcoxon et ANOVA à 5% ont été utilisés pour analyser les résultats avant/après.

Résultats et discussions

Dans l’UPAC nous avons effectués 65 prélèvements avant puis 79 après changement de dispositifs, en HDJ 133 prélèvements avant puis 134 après. Dans l’isolateur les gants néoprène sont les plus contaminés, puis les flacons et les poches. La contamination du plan de travail est plus importante que celle décrite dans la littérature. En HDJ, la contamination est également importante sur le sol, mais elle est contenue sur le reste du circuit. Aucune différence significative n’est observée après un mois d’utilisation des nouveaux dispositifs.

Conclusion 
 
Cette étude a permis de faire un état des lieux de contamination environnementale, d’identifier les zones ou les actions correctives sont impératives (isolateur, sols sous potence). La non différence de contamination entre les 2 dispositifs s’explique par certains mésusages des nouveaux dispositifs. Ces résultats doivent être vérifiés après réajustement des pratiques à l’UPAC et en HDJ.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales