Enquête nationale sur la formation / habilitation actuelle et attendue des préparateurs (PPH) exerçant en Unité de Reconstitution des Chimiothérapies (URC)

Pauline Nardone1, Marie Darrodes2, Frédéric Beau3, Priscilla Feistl3, Corine Anquetil4, Cécile Wilkowsky4, Cécile Breuil4, Muriel Arsène1, Simon Rodier1 1 : CH d’Alençon, service Pharmacie, 61, rue de Fresnay, 61000 ALENCON
2 : Hôpital Foch, service Pharmacie, 40, rue Worth, 92150 SURESNES
3 : Centre François Baclesse, service Pharmacie, 3, avenue du Général Harris, 14 000 CAEN
4 : CHU de Caen, Service Pharmacie/UPC, 14, avenue Georges Clémenceau, 14000 CAEN

Contexte / objectifs
De nombreux outils et modalités pédagogiques sont actuellement utilisés dans les établissements de santé français pour la formation des PPH exerçant en URC. Cependant, l’habilitation est très peu décrite. L’objectif était d’identifier les supports pédagogiques actuellement utilisés et évaluer les besoins des PPH et pharmaciens responsables d’URC concernant la formation à la prise de poste (FPDP), l’habilitation (H), la formation continue (FC) et le renouvellement d’habilitation (RH).

Méthodes
Une enquête nationale a été réalisée via la création de 2 questionnaires mis en ligne, l’un destiné aux PPH, l’autre aux pharmaciens responsables d’URC. Ils ont été diffusés par mail via des associations/sociétés savantes pharmaceutiques sur une période de 4 mois (d’octobre 2019 à février 2020).

Résultats
Au total, 133 PPH et 42 pharmaciens responsables d’URC ont participé. Seuls 37% des PPH ont déclaré être habilités à la PDP, alors que 83% d’entre eux souhaiteraient l’être. La simulation de gestion de crise, sur une durée inférieure à 2h, est l’outil qui semblerait le plus intéresser les PPH pour la FPDP (97%). Ils ont également montré un intérêt pour le compagnonnage (93%) et la réalisation de préparations en « vie réelle » (90%), pour des durées d’utilisation supérieures à 30h, mais moins d’attrait pour le e-learning (62%) ou les jeux pédagogiques (54%). Les pharmaciens semblaient préférer le compagnonnage (98%), l’observation (93%) et la simulation procédurale (93%) pour la FPDP des PPH. Le e-learning (79%) et les jeux (57%) semblaient également moins les intéresser. Concernant la FC, les PPH et pharmaciens seraient plus intéressés par les échanges de pratiques/retours d’expérience et la participation à des journées/congrès (95% et 90%), et souhaiteraient tous y avoir recours une fois par an. La simulation de gestion de crise a été demandée par 91% des PPH, souhaitant y avoir recours annuellement. Le souhait des PPH quant à l’utilisation du e-learning et des jeux était en adéquation avec leur utilisation déclarée, puisqu’ils étaient respectivement 64% et 48% à vouloir les utiliser. Pour la FC des PPH, les pharmaciens souhaitaient recourir au e-learning (83%), aux préparations en « vie réelle » (57%) et aux jeux (55%). Plus de 90% des PPH et pharmaciens trouvaient nécessaire le RH, notamment après un arrêt prolongé d’activité. Le principal frein évoqué par les participants au déploiement de la F/H était le manque de temps.

Discussion / conclusion
En accord avec la littérature, peu de PPH sont habilités à la PDP en URC et encore moins bénéficient de RH. La concordance des préférences concernant les formats pédagogiques et les durées d’utilisation entre PPH et pharmaciens semble un atout pour leur mise en œuvre. Selon ces retours, un modèle de F/H standardisé adapté aux besoins des PPH et pharmaciens responsables d’URC pourrait donc être proposé comme « trame » pour toutes les URC françaises.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles