Difficulté de la décontamination chimique après un incident de bris de flacon de cyclophosphamide dans une unité de préparation

O. Petit1, J. Boucher1, M. Vasseur1,2, J. Courtin1, M. Pinturaud1, D. Allorge3, B. Decaudin1,2, N. Simon1,2, P. Odou1,2
1- CHU Lille, Institut de pharmacie, F-59000 Lille, France
2- Univ. Lille, EA 7365 – GRITA – Groupe de Recherches sur les formes Injectables et les Technologies Associées, F-59000 Lille, France
3- CHU Lille, Pôle de Biologie-Pathologie-Génétique, Unité Fonctionnelle de Toxicologie, F-59000 Lille, France


Introduction
Suite à divers incidents comme un bris de flacon, des quantités importantes de médicaments cytotoxiques anticancéreux (MCA) peuvent s’accumuler dans l’environnement professionnel. Grâce au suivi mensuel de la contamination chimique de notre unité de préparation, nous avons constaté une forte contamination par le cyclophosphamide (CP) suite à un bris de flacon dans la zone de stockage, malgré la procédure de prise en charge de l’incident et le nettoyage.

Objectif
Analyser l’efficacité d’une procédure de décontamination chimique dans le contexte d’une contamination massive par CP.

Matériel et méthode
La contamination a été mesurée par une méthode en chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse développée localement. Pour le CP, l’amplitude du dosage est comprise entre 1 et 2000 ng/100 cm2. Les dosages ont été effectués sur des échantillons prélevés par une méthode d’essuyage au niveau du sol et de la roulette de l’armoire où le flacon s’est brisé respectivement à J16, J44, J65, J72, J106 et J134 et à J65, J72, J106 et J134. Un mélange (80/20, v/v) de Sodium Dodecyl Sulfate à 10-2M et isopropanol à 70% (SDS/IPA) a été utilisée comme solution de décontamination.

Résultats
Des quantités massives de CP ont été retrouvées malgré l’application de la procédure de décontamination habituelle. La contamination au niveau du sol était supérieure à 2000 ng/100 cm2 à J44. Face à ce résultat, 3 décontaminations par SDS/IPA ont été réalisées à J61, J68 et J71. Après décontamination, les valeurs (ng/100 cm2) étaient 49, 316, 2,3, et 45 à J65, J72, J106 et J134 respectivement. Ces résultats étaient plus proches de la contamination basale habituelle de l’unité (médiane de la contamination de base : 3,2 ng/100 cm2. Les valeurs mesurées sur la roulette (ng/100 cm2) restaient élevées malgré les décontaminations successives : 432, 565, 1978 et 338 à J65, J72, J106 et J134 respectivement.

Discussion/Conclusion
Classé cancérogène par l’International Agency for Research on Cancer, le CP représente un réel danger en cas d’exposition. La surveillance continue de l’unité nous a permis d’identifier l’inefficience de notre procédure et montre la difficulté d’éliminer une contamination massive de CP. Le SDS/IPA a été choisi car il a prouvé son efficience sur de nombreux contaminants, dont le CP.1-3 Il est désormais nouvellement mentionné par l’American Society of Health-System Pharmacists4 . S’il a été efficient sur le sol, le procédé de décontamination apparaît inadapté à la roulette dont la nature et la porosité de la surface sont différentes. Ce travail démontre l’importance d’améliorer les protocoles de gestion des incidents par une surveillance étroite de la contamination des surfaces et une répétition de la décontamination chimique adaptée au contaminant et à la surface souillée

Références
1- Queruau-Lamerie T, Ann Occup Hyg. 2013 ;57(4):456 69
2- Anastasi M, Ann Occup Hyg. 2015 ;59(7):895 908
3- Vasseur M, PLOS ONE. 2018 ;13(8)
4- American Society of Health-System Pharmacists, Am J Health-Syst Pharm. 2018 ;7:1996-2031

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles